27/02/2017 14:51
La cérémonie des Oscars a démarré dimanche 26 février et avec une statuette de meilleur acteur dans un second rôle pour Mahershala Ali. La comédie musicale La La Land, grande favorite, attendait son heure.
>>Les Oscars entrent en scène, La La Land favori
>>Elle et Isabelle Huppert couronnés aux César, en attendant les Oscars
>>César : Elle, Frantz, Divines, qui sera sacré ?

Mahershala Ali reçoit l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, le 26 février à Hollywood, en Californie. Photo : AFP/VNA/CVN

Mahershala Ali, qui interprète un trafiquant de drogue qui se prend d'affection pour un petit garçon dans Moonlight, a rendu hommage à ses professeurs qui lui ont appris à se mettre "au service de ces histoires, de ces personnages".

Premier acteur musulman à recevoir un Oscar, Ali, qui joue dans un autre film nommé pour plusieurs statuettes, Les figures de l'ombre, a aussi remercié sa femme qui vient d'accoucher de leur premier enfant "il y a quatre jours".

Moonlight, drame intimiste sur un jeune garçon noir homosexuel qui grandit dans un quartier difficile, concourt pour huit prix, dont meilleur film et réalisateur (Barry Jenkins).

En lancement de la soirée, l'animateur Jimmy Kimmel a prononcé un monologue chargé en politique : "Cette émission est regardée dans plus de 225 pays dans le monde qui maintenant nous détestent", a-t-il notamment déclaré.

L'Iranien Asghar Farhadi, réalisateur du Client, une co-production française bien placée pour le prix du meilleur film en langue étrangère, boycotte notamment la cérémonie, et se fait représenter par deux scientifiques irano-américaines pour protester contre le décret migratoire - suspendu par les tribunaux - qui vise sept pays dont le sien.

Jimmy Kimmel a encouragé les spectateurs à l'unité dans le climat politique tendu actuel : "Si tout le monde pouvait prendre une minute pour contacter une personne avec qui vous êtes en désaccord, quelqu'un que vous appréciez pour avoir une conversation positive et respectueuse, (...) nous rendrions sa grandeur à l'Amérique".

Claquettes

Manchester by the sea, de Kenneth Lonergan, est un autre chouchou de la saison des prix et son interprète Casey Affleck est au coude à coude avec Denzel Washington pour le trophée de meilleur acteur.

L'animateur Jimmy Kimmel dans la soirée des Oscars le 26 février à Hollywood, Californie. Photo : AFP/VNA/CVN

Il interprète un homme dépressif soudainement forcé de s'occuper de son neveu. Tour à tour rageur, brisé et par moments drôle, il s'affranchit définitivement de l'ombre de son célèbre aîné Ben Affleck.

Denzel Washington, déjà seul Noir lauréat de deux Oscars, pourrait entrer dans le tout petit club des acteurs vainqueurs de trois statuettes.

Viola Davis, qui lui donne la réplique dans Fences, adaptation d'une pièce d'August Wilson, est anticipée comme lauréate du second rôle féminin.

Quant à Emma Stone, qui fait des claquettes, chante, pleure et déploie tout son charme dans La La Land, elle est largement en tête des paris pour la meilleure actrice.

La pétillante rousse de 28 ans aux yeux turquoises aura notamment pour rivales Natalie Portman, magistrale Jackie Kennedy et Isabelle Huppert pour le sulfureux Elle.

L'Oscar est le seul trophée notable manquant à l'impressionnant palmarès de la Française, qui a déjà empoché un Golden Globe, un Spirit et un César pour son interprétation d'une femme violée qui traque son agresseur.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Quang Nam: Hôi An parmi les villes les plus attractives au monde Le magazine Travel and Leisure vient de publier un classement des 15 villes les plus attractives au monde comportant à la 8e place la vieille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre).