01/09/2016 14:00
Emmanuel Macron, qui a démissionné le 30 août du gouvernement, justifie son choix au nom de la "cohérence" et explique qu'il "prend son risque", mais qu'il verra "en temps voulu" la question de sa candidature à la présidentielle de 2017, dans un entretien jeudi le 1er septembre au quotidien Ouest France.
>>Macron assure vouloir porter son mouvement "jusqu'à 2017 et jusqu'à la victoire"
>>Macron se démarque à nouveau à travers un hommage à Jeanne d’Arc

L'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron, le 30 août à Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

Son départ du ministère de l'Économie "n'est pas un choix de convenance", ni "contre le gouvernement ou le président", mais "de cohérence", qui n'a rien à voir, assure-t-il, avec la décision du président de la République de se représenter ou pas. "François Hollande prendra, comme il l’a dit, sa décision en décembre. Ce n’est pas l’explication de mon départ".

"Si je pars, c’est parce que c’est l’idée que je me fais de la responsabilité politique et de la fidélité à ce que je suis. Je pars afin d’être cohérent, libre et responsable", déclare M. Macron, qui lâche au passage, de façon sibylline, avoir quitté une première fois François Hollande en juillet 2014 (il travaillait alors à ses côtés à l'Élysée) "en conscience" et "pour des raisons qui n'appartiennent qu'à eux deux".

Nommé à Bercy en août 2014, car le chef de l'État pensait qu'il avait "les qualités requises pour réformer, pour bouger les lignes", il souligne qu'il y a eu "au fil des mois, des désaccords dans la majorité gouvernementale, sur l’Europe, sur les réformes économiques et sociales et sur la réponse après les attentats", ce qui l'a "conduit à proposer un autre projet pour réconcilier celles et ceux qui se retrouvent dans le progressisme". "J’ai décidé en confiance de prendre mes responsabilités, j’ai pris mon risque" pour "construire un projet politique alternatif", insiste-t-il.

Sans citer de noms, M. Macron adresse une pique aux "vrais cyniques, qui œuvrent en espérant que le président perde".
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante