20/03/2018 17:37
Emmanuel Macron, le plus anglophone des présidents français, présente mardi 20 mars sa "stratégie" pour promouvoir le français afin de le faire passer de la cinquième à la troisième place des langues les plus parlées dans le monde.
>>Le français ne pétille plus autant dans la "Bulle" européenne
>>Le président Macron doit présenter une "nouvelle francophonie"
>>Michaëlle Jean à la conférence "Mon idée pour le français" à Paris

Emmanuel Macron et Leila Slimani, sa "représentante personnelle pour la Francophonie", le 6 novembre 2017 à Paris. Photo : AFP/VNA/CVN

Le chef de l'État a choisi "le temple" de la défense du français, l'Institut de France, pour prononcer un discours "positif" à l'occasion de la Journée internationale de la Francophonie (20 mars).

Il doit présenter devant les membres de l'Académie française mais aussi 300 jeunes "une vision nouvelle, décomplexée, de la francophonie et du multilinguisme", précise l'Élysée.

Une trentaine de mesures devraient être annoncées pour améliorer l'enseignement du français, promouvoir sa place - de plus en plus contestée - dans les enceintes internationales et soutenir les artistes qui l'utilisent, comme les écrivains ou les musiciens.

En effet, c'est  grâce au dynamisme démographique de l'Afrique que la francophonie est l'espace linguistique à la plus forte croissance : + 143% prévu entre 2015 et 2065 (+ 62% pour l'anglais), selon l'ONU. D'ici à 2065, un milliard de personnes devrait parler français, soit cinq fois plus qu'en 1960, au deuxième rang des langues internationales derrière l'anglais et au troisième des langues les plus parlées (internationales ou pas).

Le français est actuellement cinquième après le mandarin, l'anglais, l'espagnol et, suivant les estimations, l'arabe ou l'hindi, selon l'Organisation internationale de la francophonie (OIF).

Ces dernières années, l'Afrique a fourni 80% de la croissance, ajoute l'OIF.

Il faut donc avoir "une conception ouverte" de la Francophonie en prenant acte que "le français est désormais plus parlé hors de France que sur le territoire national", indique-t-on à l'Élysée.

Au delà de l'Afrique, Emmanuel Macron veut accentuer les efforts pour augmenter le nombre d'apprenants du français par internet, par l'implantation d'universités et de grandes écoles à l'étranger et par une meilleure formation des professeurs. À New Delhi, il a ainsi appelé à doubler le nombre d'étudiants indiens accueillis en France pour le porter à 10.000 d'ici 2020.

Il devrait en outre annoncer des mesures pour aider les réfugiés débarqués en France à apprendre le français.

Avant de prononcer son discours, M. Macron recevra à déjeuner une quinzaine d'acteurs de la francophonie, dont la chanteuse malienne Rokia Traoré, le rappeur MHD ou l'écrivain algérien Kamel Daoud.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.