30/04/2018 14:37
Le président français Emmanuel Macron, la Chancelière allemande Angela Merkel et la Première ministre britannique Theresa May ont souhaité, lors d'un entretien téléphonique le 28 avril, que Washington ne prenne pas de mesures contraires aux intérêts transatlantiques.
>>Merkel et Trump : 1er face-à-face sur fond de tensions
>>La Conférence de Munich sur la sécurité s'achève sur "beaucoup de travail à faire"

Theresa May (centre), Angela Merkel et Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Bruxelles, le 22 mars. Photo: AFP/VNA/CVN

Dans un communiqué publié dimanche 29 avril, l'Élysée a fait savoir que le président français avait "échangé avec la Chancelière allemande et la Première ministre britannique sur les tensions commerciales actuelles entre l'Union européenne et les États-Unis". "L'Union européenne doit se tenir prête à réagir, le cas échéant, avec efficacité et célérité", souligne le communiqué.

L'Élysée a précisé que cet entretien téléphonique fait suite à la visite d'État du président français aux États-Unis (23-25 avril) et au déplacement de la chancelière allemande à Washington vendredi 27 avril. "Le président Emmanuel Macron a présenté à ses homologues les résultats de sa visite d'État", indique le communiqué.

"S'agissant de l'avenir de l'accord nucléaire avec l'Iran, le Président français a échangé avec la Chancelière Merkel et la Première ministre May sur la double dynamique affirmée à Washington devant D. Trump: d'une part, la poursuite du travail de conviction jusqu'au 12 mai pour que les États-Unis restent dans l'accord de 2015; d'autre part, un travail à engager, dès à présent, pour intégrer l'acquis de cet accord dans un accord-cadre, plus large, qui couvre aussi la période après 2025, ainsi que les préoccupations des États-Unis et de l'Europe sur l'activité balistique iranienne et les conflits au Moyen-Orient", a poursuivi l'Élysée.

"Dans ce double effort, l'unité des Européens en format E3 (France, Allemagne, Royaume-Uni) sera décisive pour préserver nos intérêts et notre sécurité", a déclaré l'Elysée dans le communiqué. "Le président français, la Chancelière allemande et la Première ministre britannique sont convenus de poursuivre leur concertation étroite dans les prochains jours et les prochaines semaines, à leur niveau et entre leurs équipes", conclut le communiqué. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

Le sala centenaire de la pagode Chot Le Centre d’études et de méditation bouddhiste khmer de la pagode Chot, aussi appelé sala, fait partie du patrimoine culturel régional. Retour sur son histoire particulière.