13/02/2020 09:24
Emmanuel Macron est arrivé mercredi soir 12 février à Chamonix pour une nuit en altitude et une visite de la Mer de Glace, afin de promouvoir des mesures en faveur de l'écologie et de la biodiversité, au cœur des prochaines échéances électorales.
>>Mobilisation à Paris pour la Journée mondiale de l'océan
>>La France ambitieuse à défaut d'être forcément exemplaire

Emmanuel Macron devait passer la nuit mardi 12 février à 2.000m d'altitude et diner avec des experts du changement climatique.
Photo : AFP/VNA/CVN

Comme il l'a dit à sa majorité mardi soir 12 février, le chef de l'État veut faire de l'écologie une des priorités de sa fin de quinquennat, engluée depuis des semaines dans la réforme des retraites.

Pour ouvrir ce nouveau chapitre, Emmanuel Macron a présidé mercredi midi 12 février à l'Élysée un Conseil de défense écologique. À la sortie, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, a confirmé une extension des parcs naturels et des mesures d'adaptation aux inondations.

L'État s'engage en outre à des pratiques éco-responsables : forfait de 200 euros par an pour inciter les fonctionnaires au vélo ou au covoiturage, arrêt des achats d'objets en plastique à usage unique, parkings à vélos et bornes él