17/06/2018 17:02
>>Macron et Merkel mettent le cap sur la réforme européenne
>>Enfin stabilisée au pouvoir, Merkel vient à Paris parler d'Europe avec Macron
>>Macron et Macri affichent leur attachement au multilatéralisme

Unis au G7 face à Trump, Emmanuel Macron retrouvera mardi 19 juin en Allemagne une Angela Merkel politiquement affaiblie, pour négocier en particulier des alliances sur la crise migratoire et parachever une réforme de la zone euro. Ce conseil franco-allemand, qui réunit plusieurs ministres des deux pays, devait initialement être consacré à l'élaboration d'une "feuille de route" franco-allemande sur la réforme de la zone euro, à mettre sur la table lors du sommet européen des 28 et 29 juin. Sur ce sujet, Paris et Berlin sont très proches d'un accord, a annoncé samedi soir Bruno Le Maire, ministre des Finances, à l'issue d'une ultime réunion avec son homologue allemand, Olaf Scholz. Mais ce dossier prioritaire pour la France risque d'être largement éclipsé par la question brûlante de l'accueil des migrants, après la crise déclenchée par l'Italie. Rome vient de fracasser le fragile statu quo dans l'UE en refusant d'accueillir des bateaux chargés de migrants venus d'Afrique. Après l'Aquarius dimanche 17 juin, finalement accueilli par l'Espagne, son ministre de l'Intérieur Matteo Salvini (extrême-droite) a interdit ses ports à deux autres bateaux d'une ONG. Angela Merkel et Emmanuel Macron sont d'accord sur un point: la gestion des migrants doit être européenne. Aussi tenteront-ils d'imaginer une réforme acceptable pour tous, même si des pays comme la Pologne et la Hongrie refusent catégoriquement d'ouvrir leurs frontières.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.