11/07/2018 23:29


Les chefs des services de renseignement russes, iraniens, chinois et pakistanais se sont rencontrés mardi 10 juillet à Islamabad, pour discuter des mesures à envisager contre la menace du groupe terroriste autoproclamé "État islamique" (Daech/EI) qui s'est redéployé en Afghanistan après sa défaite en Syrie et en Irak. Le directeur du service presse du renseignement russe extérieur, de renseignement étranger, Sergei Ivanov, représentant de la Russie, cité par l'agence Tass, a indiqué que "les discussions ont porté essentiellement sur les dangers découlant d'une accumulation du groupe terroriste Daech sur le territoire afghan". ''La conférence a permis de comprendre l'importance de mesures coordonnées pour empêcher que les terroristes de Daech de la Syrie et de l'Irak ne pénètrent en Afghanistan d'où ils pourraient représenter un risque pour les pays voisins", a-t-il ajouté. Les hauts responsables de la sécurité et du renseignement des pays présents ont souligné la nécessité d'une inclusion plus active des pouvoirs régionaux dans les efforts visant à régler le conflit en Afghanistan. Selon des sources russes, l'organisation terroriste, défaite en Irak et en Syrie, semble vouloir se reconstituer en Afghanistan. Des centaines de terroristes auraient été transférés ces derniers mois en Afghanistan, ont-ils également précisé. Le premier vice-directeur du Service fédéral de sécurité russe, Sergueï Smirnov, présent à cette réunion, a annoncé que 8.000 hommes armés s’étaient déplacés dernièrement de Syrie et de l'Irak vers l’Afghanistan.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante