09/05/2021 18:31
Les plus hauts responsables seront sévèrement sanctionnés si l'épidémie se propage au point de rendre impossible la tenue des élections législatives et locales et de compromettre le développement socio-économique à cause de la négligence des autorités, a déclaré le Premier ministre Pham Minh Chinh.

>>Le Premier ministre Pham Minh Chinh rencontre des électeurs de Cân Tho
>>Le président Nguyên Xuân Phuc en tournée dans les districts de Cu Chi et Hoc Môn
>>Élections législatives : le vote anticipé dans 12 villes et provinces du pays
 

Le Premier ministre Pham Minh Chinh (droite) lors d'une visioconférence d’urgence avec les six provinces frontalières du Sud-Ouest, le 9 mai.
Photo : VNA/CVN


Dimanche matin 9 mai, le chef du gouvernement a convoqué une visioconférence d’urgence avec les six provinces frontalières du Sud-Ouest (An Giang, Binh Phuoc, Dông Thap, Kiên Giang, Long An et Tây Ninh) pour discuter de la lutte contre le COVID-19.

Il a affirmé que l'épidémie était actuellement très compliquée, et le risque de propagation à l'échelle nationale très élevé.

Au cours des dix derniers jours, le pays a recensé 257 nouveaux cas de contamination locale. Le Premier ministre a enjoint aux localités d’activer le dispositif de lutte contre l’épidémie.

Compte tenu du déconfinement du Cambodge, le Vietnam doit s’attendre à une forte augmentation du nombre de personnes entrant légalement ou illégalement sur le territoire depuis ce pays voisin. Les risques de contamination dans le Sud-Ouest sont donc amplifiés, a averti le ministre de la Santé Nguyên Thanh Long.

Le responsable du secteur de la Santé a demandé de durcir les contrôles des frontières terrestres et maritimes et d’encourager la population à dénoncer les immigrants clandestins. Les provinces frontalières avec le Cambodge doivent se préparer à une propagation de l’épidémie au sein de la communauté, a-t-il indiqué.

Les mots d’ordre
 

Vaccination contre le COVID-19 à Binh Dinh (Centre).
Photo : VNA/CVN


Le Premier ministre a indiqué que si la situation s’est dégradée au Vietnam ces dernières semaines, c’est justement à cause de la négligence et du manque de vigilance de certaines personnes, en demandant de combattre l’épidémie avec plus de fermeté.

Les mots d’ordre sont : détecter précocement, tester à grande échelle, tracer rapidement, confiner immédiatement, soigner intensivement. Les patients déclarés guéris doivent continuer de faire l’objet d’un suivi médical ; les foyers épidémiques doivent être étouffés définitivement ; tout doit être mis en œuvre pour prévenir l’apparition de nouveaux foyers, stabiliser rapidement la situation et bien organiser la réparation des dégâts. Il faut renforcer le contrôle des entrées et sorties du territoire, sanctionner sévèrement les résidents clandestins.

Les services compétents doivent se préparer à ce qu’il y ait jusqu’à 30.000 contaminés dans le pays, a souligné le Premier ministre.

Il a demandé au ministère de la Santé de continuer d’importer des vaccins tout en accélérant la production intérieure, de bien expliquer à la population l’enjeu de la vaccination, ne pas la laisser désemparée par les arguments fallacieux des forces hostiles.

Enfin, le Premier ministre Pham Minh Chinh a demandé aux collectivités locales de garantir le bon déroulement des élections à l’Assemblée nationale et aux conseils populaires et d’assurer un retour rapide à la vie normale pour la population et les entreprises.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.