22/12/2021 14:30
L'armée est une des forces principales et en première ligne dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19. Les soldats de l'Oncle Hô brillent par leur dévouement, aussi bien en temps de guerre que de paix.
>>Lutte anti-COVID : les soldats vietnamiens en première ligne
>>Les soldats de l'Oncle Hô brillent par leur dévouement
>>Les Casques bleus vietnamiens et l’aspiration à la paix mondiale

Infirmiers militaires prélevant des échantillons pour le test de dépistage du COVID-19.
Photo : TCQPTD/CVN

L'Armée populaire du Vietnam a été fondée le 22 décembre 1944. En 77 ans, elle n'a cessé de se développer. Bien remplissant la mission de défendre la Patrie, elle s'engage aujourd'hui aussi dans la lutte contre la pandémie.

Dès l'apparition des premiers cas de COVID-19, le ministère de la Défense a organisé des exercices et mis en œuvre un ensemble des mesures de prévention et de contrôle épidémiques pour assurer une réponse rapide à toutes les situations.

L'armée a suivi de près la direction des autorités centrales en appliquant strictement les résolutions en la matière, avec comme devise "plus tôt et plus vite" dans la prévention et la lutte.

Dans l'esprit "au service du peuple", les militaires exerçant leurs fonctions dans les zones mises en quarantaine ont toujours bien assumé leur responsabilité. Ils s’efforcent de surmonter les difficultés, voire les dangers réels, afin de bien s’occuper des personnes placées en quarantaine.

Les garde-frontières accompagnent toujours leurs compatriotes dans la bonne mise en œuvre du confinement sanitaire, quels qu’en soient les risques. Telle est la mission des soldats au combat. Ils renforcent aussi les contrôles aux portes-frontières, empêchant efficacement la propagation du virus dans le pays.

"L'Armée populaire vietnamienne est toujours le pilier de la nation, surtout lorsque celle-ci est en danger, dans n'importel quel domaine. Armée héroïque, elle est actuellement en première ligne du combat sanitaire", a estimé le président de la République, Nguyên Xuân Phuc.

Les médecins et infirmiers de l'Hôpital militaire 175 ont réussi à sauver deux patients critiques du COVID grâce à la technique de l'ECMO.
Photo : VNA/CVN

L'armée joue aussi un rôle actif dans l'élaboration et la mise en œuvre du plan de réception des citoyens vietnamiens rapatriés dans le contexte épidémique.

Elle a également participé à la mise  en place de sept hôpitaux de campagne avec des centaines d'équipes de médecins et infirmiers militaires dans tout le pays. Seulement 48 heures après sa mise en service, le Centre de traitement du COVID-19 de l'Hôpital militaire 175 a déployé avec succès la technique de l'oxygénation par membrane extracorporelle, communément appelée ECMO, permettant de sauver deux patients en situation critique.

En particulier, le ministère de la Défense a demandé au secteur médical militaire d'être proactif et efficace dans la recherche et la production de kits de RT-PCR pour détecter le virus dont les nouveaux variants. Il s’est coordonné avec le ministère de la Santé dans la recherche et les essais cliniques de la troisième phase du vaccin Nano Covax et de plusieurs autres produits médicaux.

Actuellement, l'armée est chargée de mettre en place huit entrepôts de stockage de vaccins pour la campagne nationale de vaccination. Elle contribue, pour une part importante, à régler cette crise sanitaire.

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31e Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.