02/03/2018 21:31
Une délégation d'experts issus de l’ASEAN et relevant du programme européen de soutien de l'enseignement supérieur dans l'ASEAN (SHARE) est arrivée le 1er mars à l’Université de Huê afin d'évaluer la qualité de cet établissement en termes de pédagogie.
>>Aide japonaise pour les projets de santé et d’éducation au Vietnam
>>Renforcer la coopération entre l'Université nationale de HCM-Ville et l'Université nationale du Laos
>>Progrès du Vietnam : le taux d’enfants non scolarisés en baisse

Le directeur de l'Université de Huê, Nguyên Quang Linh, prend la parole lors de la cérémonie d'ouverture du programme SHARE le 1er mars.
Photo : Tuong Vi/VNA/CVN

L’évaluation de la qualité des établissements éducatifs est une partie décisive dudit programme. Cette année, l’Université de Huê est l’unique école du Vietnam à être sélectionnée aux côtés de 10 autres établissements établis dans 8 pays d'Asie du Sud-Est.

Selon le Professeur associé, Docteur Huynh Van Chuong, recteur adjoint de l’Université de Huê, le programme SHARE permet à l'école de participer aux échanges, réceptions et envois d'étudiants au sein de l’ASEAN et de l’Union européenne (UE), et ce durant un semestre.

Ces échanges internationaux permettent dans une large mesure d’accélérer l’intégration régionale par la formation universitaire.

Améliorer la qualité de l'enseignement

Le projet SHARE, ou Support to Higher Education in the ASEAN Region, vise à améliorer la qualité, la compétitivité régionale et l’internationalisation des établissements d’enseignement supérieur des pays membres de l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Il accompagne également la création d’un espace universitaire commun aux dix pays membres en s’inspirant des expériences européennes comme le processus de Bologne.

Directement financé par la délégation de l’Union européenne basée à Jakarta, le projet SHARE est programmé pour quatre ans et court de 2015 à 2019. Son budget total s’élève à 9,8 millions d’euros, dont 4,9 millions d’euros sont consacrés aux bourses.

La mise œuvre du projet SHARE a été confiée à un consortium européen composé du le British Council (coordonateur), en partenariat avec Campus France, le DAAD allemand, le Nuffic néerlandais, l’Association européenne l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur (ENQA) et l’Association européenne des universités (EUA).

Au total 30 universités de l'ASEAN et 10 établissements de l'UE sont associées à ce programme. Le Vietnam, en compte aujourd'hui quatre : l’Université nationale de Hanoï, l'Université des sciences et technologies de Hanoï, l’Université de technologie et d'éducation de Hô Chi Minh-Ville et l’Université de Huê.

VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.