27/04/2020 11:26
L'ambassadeur de l'Union européenne (UE) auprès de l’ASEAN, Igor Driesmans, a affirmé l'engagement de l'UE à maintenir l'ordre dans les zones maritimes et des océans fondé sur le droit international, la sécurité et la coopération dans la navigation ainsi que la liberté de navigation et de survol, au profit de toutes les nations.
>>Les États-Unis condamnent les récentes actions de la Chine en Mer Orientale
>>La souveraineté incontestable du Vietnam sur les archipels de Hoàng Sa et Truong Sa

L'ambassadeur de l'Union européenne auprès de l’ASEAN, Igor Driesmans.
Photo: Netralnews/CVN

Dans une interview accordée aux correspondants de l'Agence Vietnamienne d’Information (VNA), l'ambassadeur de l'Union européenne (UE) auprès de l’ASEAN, Igor Driesmans, a déclaré que l'UE était préoccupée par les récentes actions unilatérales en mer de Chine méridionale (Mer Orientale), dont le déploiement temporaire ou permanent de forces ou d'équipements militaires sur les entités maritimes litigieux, harcelant ou menaçant les navires de pêche et autres navires, ainsi que les tentatives d'imposer unilatéralement de nouvelles frontières administratives.

Il a souligné que les actions susmentionnées ont "accru les tensions" et "détruit" l'environnement de sécurité maritime dans la région, "menacé gravement" le développement économique pacifique de la région. Ces actions "sapent" la coopération et la confiance internationales – une importance visant à minimiser l'impact de la pandémie de COVID-19.

Selon ce diplomate, ce qui se passe dans cette zone maritime est également un problème du monde. On estime qu'un tiers du trafic mondial de marchandises passe par la Mer Orientale. Par conséquent, la liberté de navigation dans cette zone est un besoin pour tout le monde.

Igor Driesmans a déclaré que l'UE travaille "plus étroitement que jamais" avec l'ASEAN et continuerait à soutenir les processus régionaux dirigés par ce bloc pour promouvoir l'ordre régional et international fondé sur le droit, consolider la coopération multilatérale et la coopération étroite avec la troisième partie. Par conséquent, l'UE souhaite que l'ASEAN et la Chine achèvent de manière transparente les négociations sur un Code de conduite en Mer Orientale (COC) qui soit efficace, substantiel et juridiquement contraignant.

L'ambassadeur a souligné qu'il est important que toutes les parties de la région se retiennent et évitent les actions unilatérales, prennent des mesures spécifiques pour revenir au statu quo, cessent de militariser la région et résoudre les différends par le droit international, en particulier la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS). L'UE encourage les parties à renforcer les mesures visant à instaurer la confiance et la sécurité dans la région. Si nécessaire, les parties peuvent demander l'assistance d'un tiers dans un rôle de médiation ou d'arbitrage pour faciliter le règlement de leurs réclamations.

Igor Driesmans a déclaré que l'UE avait beaucoup d'expérience dans le traitement des revendications territoriales et était "très disposée à partager ses expériences avec des partenaires asiatiques".

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Faire de Mui Né une destination de premier rang en Asie-Pacifique d’ici 2030 Se concentrer sur l'amélioration du système d'infrastructures et l'attraction des investisseurs pour faire du site touristique national de Mui Né en une destination de premier rang en Asie-Pacifique d'ici 2030. Tel est l'une des objectifs importants du projet d’"Orientation du développement touristique dans la province centrale de Binh Thuân d’ici 2025 et vision 2030".