22/03/2020 12:30
L’Union des Français de l’étranger a pour but de créer et maintenir un contact étroit entre les ressortissants hors du pays et la France et de défendre leurs intérêts moraux et matériels. Elle entend demeurer à l’écart de toute préoccupation politique ou confessionnelle.
>>Bilan positif pour Antenne, le Centre francophone de Dà Lat

Edouard George (gauche), président de l'UFE Vietnam, et Vincent Floreani, consul général de France à Hô Chi Minh-Ville.
 
L’action de l’Union des Français de l’étranger (UFE), fondée en 1927, se définit autour de quatre valeurs essentielles : l’accueil, l’entraide, la convivialité et le rayonnement.

L’accueil, c’est le premier pas dans le pays et les premiers contacts avec ceux qui souhaitent la rejoindre. L’entraide, la main tendue entre ceux qui savent et ceux qui ont besoin d’être accompagnés. La convivialité ou le meilleur moyen de tisser des réseaux solides autour d’une activité culturelle, gastronomique ou informative… Le rayonnement, parce que chaque représentation de  l’UFE est un petit morceau de France à l’étranger.

Utilité publique

Reconnue d’utilité publique en 1936, seule association représentative des Français de l’étranger jusque dans les années 1980, l’UFE est donc à l’origine des fondements de tous les droits accordés à nos compatriotes français expatriés. Pour l’anecdote, jusqu’en 1980, l’UFE figurait sur la dernière page de tous les passeports français comme organisme à contacter en cas de déplacement ou de séjour à l’étranger.

L’association s’attache à défendre les droits de tous les Français, qu’ils soient expatriés ou durablement implantés à l’étranger. Cette communauté, active au service de la France, est aujourd’hui reconnue puisqu'elle est représentée dans les deux chambres parlementaires.

Sa mission ne s’arrête pourtant pas là et l’UFE continue à écouter les compatriotes établis hors de France et à répondre au mieux à leurs attentes et à leurs préoccupations. Elle poursuit son action à long terme, que ce soit dans les domaines de la protection sociale, de l’enseignement, de la sécurité des Français de l'étranger, de la fiscalité, de l’exercice du droit de vote ou de la nationalité.

L’UFE est un porte-parole du terrain auprès de l’ambassade et du consulat comme auprès des pouvoirs publics en France.

Rôle de relais

Yann Dovergne, vice-président de l’UFE Vietnam.

Son rôle de relais auprès des populations locales est important, particulièrement en ce qui concerne la sécurité des Français. L’association est membre de droit de la Commission nationale des bourses scolaires. A l’étranger les présidents de représentation assistent aux différentes commissions consulaires, ils y représentent l’association. L’UFE apporte comme plus-value la voix du terrain et sa connaissance des dossiers au quotidien.

Le siège à Paris répond aux questions de tous les membres de l’association et intervient si nécessaire auprès des organismes publics lorsqu’ils en ont besoin (retraite, fiscalité, éducation…). Il travaille en liaison étroite avec toutes les institutions qui ont trait aux Français de l’étranger, l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), la Caisse des Français de l’étranger (CFE), l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), la Direction des Français à l’étranger du ministère des Affaires étrangères et européennes (DFAE), le ministre délégué chargé des Français de l’étranger, le Centre de crise, le Comité d’entraide pour les Français rapatriés (CEFR)…

Tout comme les présidents de représentation dans les commissions locales, l’UFE est présente dans les commissions nationales. En parallèle, le siège reçoit beaucoup de questions pratiques de non-membres auxquelles il répond et qu’il oriente. Il s’agit d’un rôle de relais et de développement de la notoriété de notre association.

Coopération étroite

Dans les pays à risque, l’UFE travaille en étroite collaboration avec les autorités consulaires. Les représentations relayent les informations auprès de leurs membres mais surtout les incitent à se faire recenser auprès du consulat. Elles accompagnent le travail des autorités consulaires tant au niveau des mises en place de plans de pilotage qu’au moment de la crise elle-même. Les évènements de ces dernières années  l’ont,  hélas, confirmé, nul n’est à l’abri d’une catastrophe naturelle ou même d’un attentat.

Il faut donc être vigilant même dans des pays réputés sans risque. L’UFE a pour préoccupation majeure le bien-être des Français de l’étranger en général et de ses membres en particulier. Elle est à l’écoute de leurs préoccupations et doit pouvoir être une véritable courroie de transmission en période de crise. Elle utilise pour cela toutes les technologies mises à sa disposition : Internet, réseaux sociaux, SMS…

Que vous soyez Français, francophones ou francophiles, vous êtes les bienvenus !

Pour informations et adhésions, veuillez contacter :
Yann Dovergne
09 02 69 82 17
contact@ufevietnam.org


Texte et photos : UFE/CVN





 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !