05/05/2020 22:14
L’UNICEF au Vietnam continuera d’aider le gouvernement du pays à déployer des programmes d’eau propre, d’assainissement et d’hygiène à grande échelle dans les écoles, selon un communiqué du bureau à l’occasion de la Journée mondiale de l’hygiène des mains (5 mai).
>>La province de Bac Ninh se met à l’eau propre
>>Pour un Vietnam vert et un plan d’action de la Banque mondiale au Vietnam

 
L’eau insalubre et le manque d’hygiène affectent non seulement la santé, la sécurité et la qualité de vie des enfants, mais aussi leur apprentissage. 
Photo : VNA/CVN

La Journée de l’hygiène des mains de cette année est célébrée alors que le Vietnam franchit une étape importante avec la majorité des élèves à travers le pays qui retournent à l’école dans une approche sûre et progressive qui répond aux normes internationales après des mois de fermeture préventive pour contenir la propagation du COVID-19.

La représentante de l’UNICEF au Vietnam, Rana Flowers, a déclaré que l’eau insalubre, un assainissement inadéquat et le manque d’hygiène affectent non seulement la santé, la sécurité et la qualité de vie des enfants, mais aussi leur apprentissage.

Par conséquent, fournir de meilleures installations d’eau, d’assainissement et d’hygiène dans les écoles réduit non seulement la propagation des maladies liées à l’hygiène comme le COVID-19 et le risque d’infections parasitaires, mais contribue également à réduire le nombre de jours de classe manqués chaque année en raison de la diarrhée, elle a déclaré.

Au cours des prochaines semaines, l’UNICEF et ses partenaires distribueront des fournitures essentielles pour atteindre environ 500.000 personnes, dont 300.000 élèves dans des écoles.

Ils prévoient de distribuer du savon, des désinfectants pour les mains et des filtres à eau en céramique dans les écoles, les centres de santé communaux et les communautés des provinces de Lào Cai, Diên Biên, Gia Lai, Kon Tum, Ninh Thuân, Bên Tre et Soc Trang.

Ces fournitures seront accompagnées de messages et d’informations ciblés, disponibles dans les langues des minorités ethniques, sur l’hygiène personnelle.

L’UNICEF reste déterminé à faire en sorte que chaque enfant ait le droit de fréquenter une école qui offre de l’eau potable, un assainissement sain et une éducation à l’hygiène.

"C’est le moment de créer le changement que nous recherchons pour toutes les écoles. Alors que nous récupérons, rebondissons et réinventons un monde plus adapté aux enfants après le COVID 19, j’espère que vous vous joindrez à nous pour franchir les prochaines étapes vers un changement durable dans les écoles", a ajouté Flowers.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...