30/03/2021 15:17
La directrice exécutive du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), Henrietta Fore, a demandé lundi 29 mars un meilleur accès de l'aide humanitaire et une meilleure protection des enfants en Syrie, un pays ravagé par la guerre.
>>Conseil de sécurité : le Vietnam s’inquiète de la situation humanitaire en Syrie

En 2020, plus de 55.000 enfants souffrent de malnutrition aiguë et seront confrontés à une situation désastreuse en l'absence d'un accès continu à l'aide humanitaire.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'UNICEF et ses partenaires ont besoin d'un accès régulier au Nord-Ouest de la Syrie pour pouvoir y livrer une aide humanitaire vitale, a déclaré Mme Fore lors d'un briefing au Conseil de sécurité.

Le renouvellement de l'autorisation des livraisons transfrontalières d'aide humanitaire pour une durée de douze mois par le Conseil de sécurité a permis de fournir aux agences humanitaires la fenêtre nécessaire pour aider les personnes dans le besoin, mais ces besoins ne cessent d'augmenter, a-t-elle affirmé.

L'année dernière, le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire dans le Nord-Ouest de la Syrie a augmenté de 20%. Plus de 55.000 enfants souffrent de malnutrition aiguë, et seront confrontés à une situation désastreuse en l'absence d'un accès continu à l'aide humanitaire, a-t-elle déclaré. "Nous ne pouvons pas tourner le dos aux 3,4 millions de personnes dans le besoin qui vivent là-bas, parmi lesquelles se trouvent 1,7 million d'enfants. Ils vivent dans des camps surpeuplés ou des installations informelles, qui disposent d'un accès limité ou inexistant à l'électricité, aux soins et à l'eau potable. Cette aide est leur seule bouée de sauvetage", a-t-elle ajouté.

Elle a appelé le Conseil de sécurité à renouveler l'autorisation d'aide humanitaire transfrontalière, et à ne ménager aucun effort pour parvenir à un accord permettant d'atteindre les enfants à travers les lignes de front, notamment dans le gouvernorat d'Idlib et dans d'autres régions du Nord-Ouest.

Mme Fore a exhorté toutes les parties en présence à cesser immédiatement les attaques contre les enfants, les hôpitaux, les écoles et les autres infrastructures civiles vitales, comme les installations de distribution de l'eau.

Elle a demandé au Conseil de sécurité de soutenir l'appel de l'UNICEF à libérer, rapatrier et réintégrer de manière sûre, digne et volontaire les enfants du Nord-Est du pays.

Elle a également appelé le Conseil à soutenir l'appel de l'ONU en faveur de la paix en Syrie.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un ingénieur passionné de lego

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.