03/05/2019 22:11
Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a annoncé jeudi 2 mai avoir vacciné plus de 34 millions d'enfants dans des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord depuis le début de l'année.
>>L'OMS appelle à prendre des mesures pour mettre fin au paludisme
>>L'OMS salue le lancement d'un projet pilote de vaccination antipaludique au Malawi

Un enfant se faisant vacciner à Aden, au Yémen, en février. Photo: ONU/CVN

Les vaccinations ont été réalisées en collaboration avec des gouvernements, des ONG partenaires et d'autres agences onusiennes dans des pays touchés par le conflit et les pays accueillant des réfugiés, notamment en Irak, en Jordanie, en Libye, en Syrie, au Soudan et au Yémen.

Les vaccins protègent les enfants contre les maladies et la mort et sont essentiels à un début sain dans la vie d'un enfant. Cependant, les enfants ayant besoin de vaccination, en particulier dans les zones de conflit, ont beaucoup moins de chances d'y avoir accès.

L'UNICEF appelle ainsi à des mesures immédiates pour que chaque enfant soit vacciné.

"Chaque enfant a droit à la santé. Il est impératif de fournir aux enfants des soins de bonne qualité pour qu'ils grandissent en bonne santé. L'accès aux soins de santé est un droit fondamental, ce n'est certainement pas un privilège", a déclaré Geert Cappelaere, directeur de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.