17/07/2020 23:44
La représentante en chef du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) au Vietnam, Naomi Kiahara, a souligné la nécessité de mettre fin aux préjugés sexistes pour promouvoir l’égalité des sexes au Vietnam, lors d’une cérémonie tenue vendredi 17 juillet à Hanoï pour présenter le rapport sur l’état de la population mondiale 2020.
>>Démographie : 1,5 million d’habitants en plus au Vietnam en 2019
>>Recensement : le Vietnam compte 96,2 millions d'habitants
>>Rééquilibrage des sexes à Hô Chi Minh-Ville

La représentante en chef de l'UNFPA au Vietnam, Naomi Kiahara, s'exprime lors de l'événement, le 17 juillet à Hanoï.
Photo : Minh Quyêt/VNA/CVN

Le rapport publié au Vietnam par l’UNFPA se concentre sur le choix des sexes sur la base des préjugés sexistes.

La représentante en chef de l’UNFPA au Vietnam, Naomi Kiahara, a averti que le choix des sexes sur la base des préjugés sexistes est une pratique qui nuit aux femmes et aux filles. Cette situation persiste toujours au Vietnam.

Dans son discours, Pham Ngoc Tiên, chef du Département de l’égalité des sexes du ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, a déclaré que le gouvernement considérait toujours l’égalité des sexes comme l’objectif et la force motrice pour le développement durable du pays.

Ramener le sex-ratio à la naissance à l'équilibre naturel est également l'un des objectifs de la stratégie nationale pour l'égalité des sexes pour la période 2021-2030 que le Vietnam élabore afin de le soumettre au Premier ministre pour approbation en 2020.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Hô Chi Minh-Ville promeut le tourisme médical L’offre médicale et de bien-être est prise en haute considération dans les stratégies de développement du tourisme de la mégapole du Sud. Le nombre de visiteurs profitant d’un voyage pour se faire soigner en ville ne cesse de croître.