04/06/2014 17:19
L'Union des associations de l'UNESCO du Vietnam a publié mercredi 4 juin une déclaration pour protester contre l'implantation illégale par la Chine de sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 (Hai Duong-981) dans les eaux vietnamiennes.


Cette déclaration indique que depuis le 2 mai 2014, la Chine a effrontément implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 (Hai Duong-981) protégée par plus de 130 navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes.

Les navires d'escorte chinois ont utilisé des lances haute-pression et délibérément percuté les navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi, en endommageant plusieurs et blessant de nombreux membres d'équipage. Les navires chinois ont encerclé, harcelé et pourchassé les bateaux de pêche vietnamiens, voire blessé et menacé la vie de pêcheurs vietnamiens. Le 26 mai 2014, le bateau de pêche chinois immatriculé 11209 a percuté et coulé un bateau de pêche de Dà Nang dans une pêcherie traditionnelle de l'archipel de Hoàng Sa (Paracel) du Vietnam.

Les actes de la Chine constituent une grave atteinte à la souveraineté du Vietnam.
Photo : CSB/CVN


Ces actes illégaux chinois dans le plateau continental et la zone économique exclusive du Vietnam violent gravement le droit international, la Convetion des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) dont la Chine est partie

Ces agissements chinois constituent une atteinte évidente à la souveraineté, aux droits souverains et à la juridiction du Vietnam en Mer Orientale. Ces actes ont menacé et menacent sérieusement la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté de la navigation en Mer Orientale.

L'Union des associations de l'UNESCO du Vietnam est d'accord avec le discours du Premier ministre vietnamien Nguyên Tân Dung au Sommet de l'ASEAN, soulignant que le Vietnam prend en haute considération et fait tout son possible pour maintenir et renforcer les relations d'amitié avec la Chine. Le Vietnam souhaite régler les différends avec la Chine par des mesures pacifiques sur la base du droit international. Cependant, le territoire national est sacré, le Vietnam proteste contre les violations chinoises à sa souveraineté et est déterminé à défendre celle-ci comme ses intérêts légitimes conformément au droit international.

Protester contre les actes illégaux chinois

L'Union des associations de l'UNESCO du Vietnam proteste énergiquement contre les actes illégaux chinois et demande à la Chine de retirer immédiatement sa plate-forme et ses navires d'escorte de la zone économique exclusive du Vietnam, de ne pas laisser reproduire d'actes similaires dans le futur et d'observer le droit international, notamment la CNUDM de 1982.

Elle se félicite des forces compétentes et des pêcheurs vietnamiens qui persistent dans la protection de la souveraineté et les intérêts légitimes du Vietnam en Mer Orientale.

L'Union des associations de l'UNESCO du Vietnam a souhaité préserver et renforcer les relations d'amitié, de coopération traditionnelles Vietnam-Chine. Elle a appelé les Unions des associations de l'UNESCO de la Chine et des autres pays, le peuple chinois et les peuples épris de paix dans le monde à élever leur voix pour protéger la justice, le droit international afin de contribuer au maintien de la paix et de la stabilité dans la région comme dans le monde.

VNA/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.