06/11/2020 22:32
L'UEFA a demandé au président de la FIFA, Gianni Infantino, de modifier la règle sur la main d'un joueur dans la surface de réparation afin de mettre fin à la "frustration croissante" créée par une série de penalties récents.
>>Foot : l'UEFA veut un mercato harmonisé et assouplit le fair-play financier
>>L'UEFA débloque 236 millions d'euros pour aider ses 55 fédérations membres

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, lors d'un point presse au siège de l'organisation à Nyon, le 17 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN

La demande, dans une lettre adressée au président Infantino par celui de l'UEFA, Aleksander Ceferin, vise à faire ajuster cette nouvelle règle, en vigueur depuis mars 2019, afin de permettre aux arbitres de juger de l'intentionnalité du joueur qui a touché le ballon de la main.

"La tentative de définir strictement les cas où toucher le ballon de la main est une faute a abouti à de nombreuses décisions injustes ayant suscité une frustration et un inconfort croissants au sein de la communauté du football", écrit Ceferin dans cette lettre envoyée le 27 octobre à Gianni Infantino.

Le contenu de cette lettre a été transmis à l'AFP par sa filiale allemande SID. Elle a donc été envoyée quelques jours avant le penalty accordé à Chelsea mercredi soir 4 novembre pour une "main" involontaire du Brésilien Dalbert (Rennes), le ballon ayant rebondi sur son tibia avant de toucher son bras.

Le joueur de Rennes a ensuite été expulsé, car il avait déjà provoqué un penalty quelques minutes plus tôt. Chelsea a finalement gagné 3-0, à 11 contre 10, grâce notamment aux deux penalties transformés par Timo Werner.

Le président rennais, Nicolas Holveck, était très énervé après cette défaite et a ironiquement nommé "homme du match" l'arbitre Felix Zwayer.

Plusieurs décisions du même genre ont été prises récemment, ce qui a agacé joueurs et entraîneurs, et elles allaient "contre l'esprit du jeu", selon la lettre envoyée par Ceferin à Infantino.

C'est l'International Football Association Board (IFAB) qui fait évoluer les lois du jeu. La FIFA y détient quatre voix sur huit, les quatre autres voix étant la propriété historique des Fédérations anglaise, écossaise, galloise et irlandaise.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.