01/06/2021 20:59
L'Union européenne (UE) figure parmi les principaux partenaires importants du Vietnam dans de nombreux domaines, a déclaré le président de la République, Nguyên Xuân Phuc.
>>Promouvoir les exportations nationales vers l'UE via la passerelle polonaise
>>De belles perspectives des relations Vietnam - UE

Le président vietnamien Nguyên Xuân Phuc (droite) et l'ambassadeur de l’UE au Vietnam, Giorgio Aliberti, le 1er juin à Hanoï.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Le président de la République, Nguyên Xuân Phuc, a reçu, mardi 1er juin à Hanoï, l'ambassadeur de l’UE au Vietnam, Giorgio Aliberti, pour discuter des relations bilatérales.

Les deux parties ont signé de nombreux accords de coopération dans la politique, le commerce, l'investissement, la sécurité et la défense tels que l'Accord de partenariat et de coopération intégrale UE - Vietnam (APC), l'Accord de libre-échange UE - Vietnam (EVFTA), l’Accord-cadre sur la participation du Vietnam aux activités de gestion de crise de l'UE (APP), l’Accord de partenariat volontaire sur l'application de la législation forestière, la gouvernance forestière et le commerce des produits forestiers (FLEGT).

Le dirigeant vietnamien a partagé des efforts du Vietnam pour parvenir au double objectif de contrôler l'épidémie de COVID-19 et de restaurer l'économie nationale dans un contexte de propagation du coronavirus.

Il a remercié l'UE pour son soutien au Vietnam dans le secteur de la santé, à travers le mécanisme COVAX et "Team Europe". Il a espéré que l'UE poursuivra son assistance au Vietnam dans l'accès au vaccin anti-COVID-19, le partage des technologies et techniques, le renforcement de la capacité de vaccination et de production de vaccins au Vietnam.

Renforcer les échanges commerciaux

Pour sa part, Giorgio Aliberti s’est réjoui des résultats positifs de l’application de l’EVFTA durant ces dix derniers mois, malgré l'impact de l'épidémie de COVID-19. Au premier trimestre 2021, le commerce bilatéral a atteint 15 milliards d’USD, en hausse de 14,5% sur un an. Il a proposé des domaines de coopération bilatérale tels que l'économie numérique, l'énergie durable et la croissance verte.

Textile-habillement, un des produits d'exportation phare du Vietnam vers l'UE.
Photo : Thanh Tuân/VNA/CVN

L'ambassadeur de l'UE a hautement apprécié les efforts du Vietnam pour répondre à l'épidémie de COVID-19 et a souhaité que le Vietnam déploie avec succès sa campagne de vaccination à grande échelle. Il s’est déclaré prêt à se connecter et à soutenir le Vietnam pour accéder aux sources de vaccins et transférer des technologies de production depuis l'Europe.

Nguyên Xuân Phuc a demandé à l'ambassadeur de l'UE de continuer à pousser les parlements des États membres de l'UE à ratifier rapidement l’Accord de protection des investissements afin de créer des conditions favorables aux activités d'investissement de l'UE.

Giorgio Aliberti a remercié le Vietnam pour son soutien au reclassement des relations ASEAN - UE au niveau de partenariat stratégique, souhaitant que les deux parties continuent à promouvoir la coopération dans ce cadre.

Discutant de questions régionales et internationales d'intérêt commun, Giorgio Aliberti a réaffirmé l'importance du droit international, en particulier la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, pour le maintien de la paix, de la stabilité, de la coopération et du développement dans la région.

L'ambassadeur a remis une lettre de félicitations de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen au président vietnamien Nguyên Xuân Phuc.

Le président vietnamien a remercié et a demandé à l'ambassadeur de l’UE de transmettre l'invitation aux dirigeants de l'UE à effectuer une visite au Vietnam.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.