24/04/2018 18:17
La communauté internationale se réunit les 24 et 25 avril à Bruxelles pour une nouvelle conférence des donateurs en faveur des 5 millions de Syriens réfugiés dans les pays voisins et les 6,1 millions de déplacés internes, dont 250.000 sont assiégés dans des zones de combats.
>>L'armée syrienne progresse contre l'EI dans le Sud de Damas
>>L'Irak affirme avoir tué 36 "terroristes de l'EI" dans son raid en Syrie

Des Syriens dans un camp à Hassake (Nord), après avoir fui Deir Ezzor, le 26 février. Photo: AFP/VNA/CVN

"Les promesses de dons seront un indicateur de l'engagement international", ont souligné les responsables de l'Union européenne, qui co-préside cette réunion avec les Nations unies. Il s'agit de la septième conférence annuelle sur l'avenir de la Syrie, mobilisant pays donateurs, ONG humanitaires et agences de l'ONU.

"Les promesses de dons ont totalisé 5,6 milliards d'euros (6 milliards de dollars), dont 3,7 milliards d'euros accordés par l'UE, lors de la sixième conférence en 2017. Nous espérons faire mieux en 2018", ont expliqué ces diplomates européens. Au terme de l'exercice, 7,5 milliards de dollars (6,14 milliards d'euros) de dons ont été obtenus en 2017, a précisé l'UE.

Quelque 85 délégations sont attendues à cette conférence, mais les regards seront tournés vers les représentants de la Russie et de l'Iran, les deux soutiens politique et militaire du gouvernement syrien. "Nous avons vu la situation se détériorer considérablement depuis le début de l'année. Nous avons eu en Syrie quelque 700.000 personnes déplacées" en quatre mois, a précisé une haut fonctionnaire de l'UE impliquée dans l'organisation de la conférence de Bruxelles.

Quelque 6,1 millions de personnes sont maintenant déplacées à l'intérieur de la Syrie. Plus de cinq millions de Syriens ont fui leur pays et 13 millions de personnes ont besoin d'aide, souligne l'UE. Pour la directrice générale de l'ONG Save the Children International, Helle Thorning-Schmidt, ancienne Première ministre du Danemark, les donateurs à se concentrer sur l'éducation.

Un tiers des jeunes Syriens ne vont pas à l'école et un tiers des écoles syriennes sont inutilisables à cause de la guerre, a-t-elle déclaré. Selon l'UNICEF, quelque 2,8 millions d'enfants syriens n'ont pas eu accès à l'éducation et dans certaines régions du pays, le simple fait d'aller à l'école "est parfois devenu une question de vie ou de mort".

 
AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

La Fête des fleurs de lotus de Dông Thap 2018 Afin d'honorer la beauté des fleurs de lotus tout en promouvant les produits transformés à base de cette plante, une fête consacrée à cette fleur a eu lieu du 18 au 20 mai dans le district de Thap Muoi, province de Dông Thap (Sud).