12/07/2019 21:58
L'Union européenne doit "agir plus résolument" pour réduire l'usage des plastiques et prévoir une "juste tarification des +coûts cachés+ du plastique", estime la commission des Affaires européennes de l'Assemblée nationale dans un rapport.

>>L'Indonésie va renvoyer 210 tonnes de déchets à l'Australie
>>La Thaïlande s'emploie à interdire certains produits en plastique

Ramasser des déchets dans la ville de Bandar Lampung, en Indonésie.
Photo: AFP/VNA/CVN


La production des plastiques a explosé et dépasse aujourd'hui celle des autre matériaux en suivant "une courbe exponentielle depuis les années 1960", a rappelé Caroline Janvier (LREM, Loiret), corapporteur, en présentant jeudi 11 juillet ce rapport qui se penche sur la stratégie européenne sur les plastiques lancée en janvier 2018.

Le rapport souligne que "le meilleur plastique est celui qu'on ne consomme pas", ce qui implique une réduction de l'usage et une transformation des comportements, qui peut passer par l'interdiction de mise sur le marché des "plastiques superflus".

"Avec 359 millions de tonnes mises sur le marché en 2018, la production mondiale a plus que triplé depuis 1990", a indiqué Mme Janvier, ajoutant que "près de la moitié des plastiques produits étaient transformés en objets ayant une durée de vie inférieure à trois ans".

"Nous sommes en présence d'une crise systémique. Il n'est ni souhaitable, ni même tout simplement possible de continuer à agir comme nous l'avons fait depuis l'invention de ces matériaux", a affirmé la députée. Bernard Deflesselles (LR, Bouches-du-Rhône), corapporteur du texte, a dénoncé le "recours au plastique à usage unique" qui favorise "une dissémination à la fois massive et diffuse dans l'environnement".

Le rapport préconise d'utiliser plus de plastiques recyclés, en compensant le différentiel de prix avec les matières premières vierges par une taxation adéquate et en accélérant la certification des résines recyclées et des procédés de recyclage. Le document recommande aussi à l'exécutif européen de "mieux cibler le nombre de résines et d'adjuvants utilisés", en révisant le cadre réglementaire.

"L'état des technologies ne nous permet pas encore de nous passer en totalité de plastiques, qui restent des matériaux utiles pour certains usages (aéronautique, santé)", note le rapport. Mais la recherche d'"alternatives durables innovantes" doit être encouragée, de même que l'émergence de nouvelles filières européennes industrielles de "l'après-plastique", selon le rapport.


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Balade vivifiante à la cascade de Pac Sui En se rendant pour la première fois dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, difficile de ne pas s’émerveiller devant le spectacle de la chute d’eau de Pac Sui.