11/06/2018 08:56
L'Union européenne (UE) est déterminée à maintenir son aide à la Jordanie, et continuera à mener à bien toutes sortes de projets dans divers domaines pour aider le royaume à faire face aux défis auxquels il est confronté, a déclaré dimanche 10 juin une responsable de l'UE.
>>L'Arabie saoudite accueille dimanche une réunion sur la crise en Jordanie
>>Le Premier ministre jordanien Hani Mulqi démissionne

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, le 15 mai, à Bruxelles.
Photo: AFP/VNA/CVN

Federica Mogherini, haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, a annoncé que l'UE allait verser 20 millions d'euros (23,5 millions de dollars américains) pour soutenir des projets sociaux en Jordanie. "Notre message à la Jordanie et au peuple jordanien est un message de partenariat entre l'UE et la Jordanie, et un message de soutien à tous les Jordaniens et à la Jordanie en tant que pays", a-t-elle déclaré, soulignant que la Jordanie jouait un rôle vital dans la région.

Elle a affirmé que l'UE appréciait le rôle "sage, équilibré et unique" du royaume, et souhaitait le soutenir par tous les moyens à sa disposition. Au cours de la conférence de presse, le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi a exprimé sa reconnaissance envers l'UE pour son soutien et son partenariat avec la Jordanie, auquel les Jordaniens "attachent une grande importance".

Selon Mme Mogherini, l'UE a déjà offert environ un milliard d'euros d'aide à la Jordanie depuis 2016. Sur la question palestinienne, les deux parties ont souligné l'importance d'une solution à deux États, qui est la clé de la paix dans la région. "Nous aimerions voir Jérusalem devenir la capitale à la fois de la Palestine et d'Israël", a déclaré Mme Mogherini, soulignant que la solution à deux États est la seule solution réaliste au conflit.

Elle a également mis en avant la nécessité de continuer à soutenir l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) pour s'assurer qu'il reçoive les financements dont il a besoin. M. Safadi a affirmé que la solution à deux États est la seule manière de sortir de l'impasse qui continue à compliquer la situation au Moyen-Orient. Pour ce qui est de la Syrie, les deux parties ont réaffirmé la nécessité d'une solution politique pour mettre fin à la crise.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

Politiques de visa touristique de Dà Nang Les politiques de visas touristiques permettent de créer de bonnes conditions pour les visiteurs internationaux désireux de venir au Vietnam en général et à Dà Nang en particulier.