28/04/2020 22:51
L’Union européenne (UE) a annoncé lundi 27 avril qu’elle mobilisait 350 millions d'euros pour lutter contre la propagation du coronavirus et atténuer l'impact de la pandémie sur la région de l'Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN).
>>ASEAN-6 : près de 21 millions d’emplois risquent d’être supprimés en raison de COVID-19
>>L'Asie du Sud-Est face au défi du COVID-19
>>COVID-19 : la situation dans certains pays d’Asie du Sud-Est

Deux passagers portent le masque de protection pour la lutte contre le COVID-19 à l'aéroport international Changi, le 27 avril à Singapour.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'ambassadeur de l'UE auprès de l'ASEAN, Igor Driesmans, a déclaré : "Dans les moments difficiles, l'ASEAN peut compter sur l'Union européenne". Selon le diplomate européen, l'UE et l'ASEAN sont des organisations régionales liées par 42 ans de solidarité et de partenariat. En mobilisant 350 millions d'euros en faveur des pays de l'ASEAN, l'UE démontre son amitié avec les habitants de la région.

L'UE soutiendra des actions aux niveaux national et régional pour faire face à la crise sanitaire, renforcer les systèmes de santé et atténuer les conséquences économiques et sociales. Pour le Vietnam, l’UE l’aidera à mettre en œuvre des mesures de soutien pour faire face à l'impact socio-économique de la crise et à appliquer rapidement l'accord commercial UE - Vietnam.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Faire de Mui Né une destination de premier rang en Asie-Pacifique d’ici 2030 Se concentrer sur l'amélioration du système d'infrastructures et l'attraction des investisseurs pour faire du site touristique national de Mui Né en une destination de premier rang en Asie-Pacifique d'ici 2030. Tel est l'une des objectifs importants du projet d’"Orientation du développement touristique dans la province centrale de Binh Thuân d’ici 2025 et vision 2030".