27/06/2014 11:43

C’est ce qu’a annoncé le chef de la Délégation de l’Union européenne (UE) au Vietnam, Franz Jessen, lors d’une conférence de presse donnée le 25 juin à Hanoi afin de rendre public le Livre Bleu 2014 de l'UE sur le Vietnam.Ce livre présente un panorama de la coopération au développement entre l’UE et le Vietnam, ainsi qu'entre l’UE et l’ASEAN. Il privilégie également l’étude de la réduction de la pauvreté au sein des ethnies minoritaires comme les défis auxquels le Vietnam doit faire face en tant que pays de revenu moyen faible. L'UE demeure l'un des grands fournisseurs d'aides publiques au développement du Vietnam avec 456 millions d’euros décaissés en 2013 - soit 620 millions de dollars. Cette année, elle s’est engagée à lui accorder une aide de 542 millions d’euros - soit 737 millions de dollars. Le chef de la Délégation de l’UE au Vietnam, Franz Jessen, s’est déclaré convaincu que lors de ces 20 dernières années, l’aide européenne a permis au Vietnam de réaliser ses objectifs de réduction de pauvreté, de développement socioéconomique et d’intégration de plus en plus profonde à l’économie mondiale. Pendant la période 2007-2014, malgré les conséquences de la récession économique mondiale et de la crise de la dette publique en Europe, l’UE a maintenu ses aides, ce qui témoigne de l’importance des relations entre le Vietnam et l’UE, a-t-il souligné. Actuellement, l’UE est le deuxième partenaire commerciale du Vietnam. Elle est aussi son premier débouché, notamment pour les chaussures, le textile, les produits aquatiques, le café et les objets en bois. L’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE dont la signature est prévue en fin d’année ouvrira de belles perspectives au commerce bilatéral.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.