17/04/2019 09:12
Les membres de la mission conjointe internationale de paix ont exprimé mardi 16 avril l'engagement des institutions afin de mettre en œuvre l'accord de paix du 6 février dernier.
>>Au moins 8 Casques Bleus morts lors d'une attaque dans le nord-est du Mali
>>L'ONU "débordée" en Centrafrique où les menaces augmentent

Les forces de maintien de la paix de l'ONU à Bangui, en Centrafrique.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les membres de la mission conjointe internationale de paix que sont Smail Chergui, Commissaire à la paix et à la sécurité de l'Union africaine (UA), Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint des Nations unies (ONU) en charge des opérations de maintien de la paix, et Koen Vervaeke, directeur général - Afrique du service européen pour l'action extérieure de l'Union européenne (UE), ont exprimé mardi 16 avril l'engagement des institutions qu'ils représentent afin de mettre en œuvre l'accord de paix du 6 février dernier.

Au sortir d'une réunion dite stratégique mardi 16 avril avec le Premier ministre centrafricain Firmin Ngrébada, M. Chergui a reconnu que "la mise en œuvre de l'accord de paix est aujourd'hui en cours et en bonne voie".

Il a promis que "tous les actes qui sont attendus du gouvernement en matière de sécurité, de relèvement économique, de diplomatie", vont également être soutenus.

M. Lacroix, lui, a déclaré que la rencontre avec le Premier ministre est "tournée vers l'action, vers des points précis pour lesquels nous allons travailler ensemble". Tout comme son prédécesseur, il a insisté "sur le soutien total de la MINUSCA et le soutien total des Nations unies y compris des agences, des fonds et des programmes pour travailler ensemble afin que cet accord progresse et que dans toutes les zones du pays, les populations puissent voir rapidement la différence".

À son tour, M. Vervaeke, a quant à lui parlé "de la mise en œuvre de l'accord dans le cadre d'une feuille de route qui serait une boussole pour l'action centrafricaine en soutien avec les partenaires".

Il a clairement relevé "la détermination du gouvernement de mettre en œuvre les différentes dispositions de l'accord et pour faire en sorte que pour la population centrafricaine, cet accord fasse la différence".

Arrivés dans la capitale centrafricaine dimanche 14 avril, les membres de la mission internationale de soutien à l'accord de paix en République centrafricaine, ont effectué lundi 15 avril une visite dans deux localités centrafricaine que sont Bambari (Centre) et Bangassou (Sud-Est). 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.