20/07/2021 09:01
Les incendies continuaient lundi 19 juillet leur course effrénée à travers l'Ouest américain, un fournisseur d'électricité californien - déjà responsable de l'incendie le plus meurtrier de l'État - étant mis en cause dans le départ de certains de ces feux.
>>Les pompiers sous tension dans l'Ouest canadien et américain
>>Chaleur, sécheresse, foudre et donc incendies : l'Ouest américain s'attend au pire
Des soldats du feu combattent le Bootleg Fire dans l'Oregon, le 15 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

La saison des feux ne fait que commencer et 80 gros incendies sévissent déjà à travers les États-Unis, où ils ont consumé plus de 4.700 km² de végétation.

Les pompiers s'inquiètent notamment de la progression du Tamarack Fire qui a subitement pris de l'ampleur au sud du lac Tahoe, à cheval entre la Californie et le Nevada. Les autorités ont ordonné aux habitants de plusieurs villages d'évacuer la zone et une portion du Pacific Crest Trail, un des sentiers de randonnée les plus prisés d'Amérique, a du être fermée.

Pour la neuvième journée d'affilée, quelque 2.100 soldats du feu se sont aussi relayés dans l'Oregon pour tenter de contenir le Bootleg Fire, brasier déjà plus grand que la ville entière de Los Angeles. Ces pompiers travaillent "nuit et jour" a assuré Joe Hessel, en charge de la gestion des feux de la zone.

"Ce feu est un véritable fléau, et nous nous préparons à un combat intense" ces prochains jours, a-t-il annoncé. 

Des prévisions d'orages, d'un temps toujours très chaud, sec et venteux, devraient rendre leur tache encore plus ardue.

Très proche de la Californie, l'incendie menace aussi le réseau électrique de cet État et les autorités veulent à tout prix éviter que des millions de personnes soient plongées dans le noir, comme ce fut le cas les années précédentes lorsque le réseau était trop sous tension.

Lignes électriques défectueuses 

D'autant qu'un gros fournisseur d'électricité californien, Pacific Gas and Electric (PG&E) est lui-même accusé d'être à l'origine d'un gros brasier dans l'État, le Dixie Fire, selon une enquête préliminaire.

C'est déjà ce fournisseur d'électricité qui avait plaidé coupable d'avoir causé l'incendie le plus meurtrier de l'histoire récente de Californie, à cause de lignes défectueuses, tout proche de là où le Dixie Fire fait des ravages.

Le réchauffement climatique aggrave les incendies de forêt.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Camp Fire avait presque rayé de la carte la petite ville de Paradise et tué 86 personnes.

Basé à San Francisco, Pacific Gas and Electric (PG&E) est depuis des années accusé de faire passer les profits et ses actionnaires avant la sécurité du public, avec des installations désuètes et des manquements répétés à l'entretien et au débroussaillage de ses lignes à haute tension.

Le groupe "coopère dans l'enquête des pompiers de Californie" autour du Dixie Fire.

Au Canada, la province de Colombie-Britannique, dans l'Ouest du pays, continue de recenser environ 300 feux de forêt sur son territoire. Plus de 2.500 résidences étaient visées lundi 19 juillet par un ordre d'évacuation tandis que 15.500 autres sont sous le coup d'une alerte d'évacuation, sans obligation pour l'instant. La province a enregistré 13 incendies supplémentaires au cours des 48 dernières heures.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.