15/09/2015 18:15
La location d’ateliers de production modernes à des firmes internationales prend de l’ampleur et permet de stimuler l’investissement. Un potentiel à exploiter.
>>Singapour investit près de 1,8 milliard de dollars à Binh Duong
>>L’investissement sud-coréen au Vietnam augmente de plus de 82%

Le directeur de la compagnie TAT, Hosomi Junya (centre), dans son atelier de production à Tân Kim.
Photo : Đình Dân/CVN 

«L’an dernier, j’ai loué un atelier de production de 500 m² à la compagnie vietnamienne Kizuna JV, dans la zone industrielle Tân Kim, province de Long An (Sud). Nous avons pu commencer à travailler directement», indique Hosomi Junya, directeur de la compagnie TAT, au capital 100% japonais. Et d’ajouter : «Le propriétaire s’est chargé de tous les papiers liés à la création d’une entreprise. J’ai économisé du temps et de l’argent».

C’est la première fois que TAT, spécialisée dans la production de métaux au Japon depuis longtemps, investit à l’étranger. Avant de se décider, Hosomi Junya a étudié deux options. Primo, la construction d’un atelier de 500 m², comme l’un de ses amis l’a fait, pour 350.000 dollars. Sans compter 1,5 à 2 ans pour les procédures de location du terrain, la construction et la demande de permission d’investissement. Secundo, la location d’un atelier de production pour 2.500 dollars par mois, avec des procédures administratives allégées. «J’ai estimé que la deuxième solution était plus efficace», raconte Hosomi Junya.

De son côté, Byun Joon Seok, directeur général de la compagnie sud-coréenne Somang Vina, apprécie les services de location d’équipements proposés par Kizuna JV. «Au lieu d’acheter un chariot élévateur pour environ 500 millions de dôngs, il est possible de le louer facilement. En outre, je trouve que les besoins en location d’ateliers des PME sud-coréennes sont grands».

Nombreux bâtiments en construction
à Hô Chi Minh-Ville


À Hô Chi Minh-Ville, la location d’ateliers se développe aussi dans de nombreuses zones industrielles.
Photo : Net/CVN

Situés dans la zone industrielle Tân Kim, district de Cân Giuôc, province de Long An, les ateliers de production Kizuna couvrent sur une superficie de 5 ha, pour un investissement de 10 millions de dollars. Comparés à des hôtels cinq étoiles, ils sont équipés de coffres-forts, d’imprimantes, d’une salle de réception. Des véhicules de transport sont également mis à disposition. Mis en service en 2014, la totalité des ateliers sont loués par 32 PME étrangères.

«Les besoins des investisseurs sont énormes, nous avons donc décidé de construire Kizuna 2, sur 6 ha», indique Lâm Diêu Tâm Hiêu, directrice générale de la compagnie par action Kizuna JV.

À Hô Chi Minh-Ville, la location d’ateliers se développe aussi dans de nombreuses zones industrielles. La Sarl Tân Thuân inaugurera son troisième bâtiment en octobre. Elle a lancé les travaux après que tous les locaux de ses deux immeubles de huit étages, situés dans la Zone franche Tân Thuân (7e arrondissement), aient trouvé preneur. Chacun dispose de trois ascenseurs et de deux réservés aux marchandises, d’une capacité de 400 à 1.000 kg/m².

Dans les Zones franches comme Linh Trung et Hiêp Phuoc, les mêmes modèles ont été appliqués. À Linh Trung, un projet de construction d’un bloc de sept étages est en cours. À Hiêp Phuoc, on construit un bâtiment de six étages sur 20.000 m².

Le Comité de gestion des Zones industrielles à Hô Chi Minh-Ville (Hepza) a délivré le permis de construire pour un projet de construction de quatre blocs, sur une superficie totale de 45.400 m². Les maîtres d’ouvrage se démènent pour terminer les procédures administratives restantes dans les temps, pour que la construction puisse débuter en décembre prochain.
 
Duy Minh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.