16/09/2021 09:58
Le comté de Los Angeles, le plus peuplé des États-Unis, va exiger une preuve de vaccination pour les clients de tous les bars et boîtes de nuit de son territoire afin de freiner la progression des cas de COVID-19, ont annoncé mercredi 15 septembre les autorités sanitaires.
>>Biden étend la vaccination obligatoire aux deux tiers des travailleurs américains
>>États-Unis : de plus en plus d'entreprises osent la vaccination obligatoire
>>États-Unis : le gouverneur du Texas interdit la vaccination obligatoire

Une barwoman à Los Angeles, le 21 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

À partir du 7 octobre, le règlement fera obligation à tous les consommateurs et employés des débits de boisson et établissements de nuit d'avoir reçu au moins une dose de vaccin. Ils devront être totalement immunisés pour le 4 novembre au plus tard, a expliqué la directrice de la santé publique du comté, Barbara Ferrer.

Les établissements auront la charge de vérifier la preuve de vaccination de la même manière qu'ils doivent déjà vérifier l'âge de leurs clients, souligne le Dr Ferrer.

Le comté, qui abrite dix millions d'habitants, suit ainsi l'exemple de New York pour tenter de faire reculer la pandémie de coronavirus, alimentée depuis plusieurs mois par le variant Delta très contagieux.

Le port du masque est déjà obligatoire dans tous les lieux publics clos du comté de Los Angeles.

"C'est la voie raisonnable qui peut nous aider à casser le cycle des résurgences", a estimé Barbara Ferrer.

L'ordonnance demandera également à tous les participants à un événement de plein air (rencontres sportives mais aussi parcs d'attraction) d'être vaccinés ou de produire un test négatif.

Les villes situées au sein du comté peuvent décider d'adopter des critères encore plus stricts, mais ne peuvent pas les assouplir.

Le mois dernier, la ville de San Francisco, dans le Nord de la Californie, avait pris des mesures encore plus larges, demandant une preuve de vaccination à tous les clients âgés de douze ans et plus dans les restaurants, gymnases et autres lieux de divertissement.

Le port du masque et la vaccination sont devenus des enjeux politiques qui divisent nombre d'Américains. Certains gouverneurs républicains ont même souhaité instaurer des interdictions d'obligations de port du masque dans leurs États, invoquant la protection des sacro-saintes libertés individuelles.

Le coronavirus a contaminé des millions d'Américains depuis le début de la pandémie, et fait plus de 660.000 morts, un record mondial.

Le vaccin est disponible gratuitement pour tous les individus à partir de douze ans dans le pays mais seuls 54% sont totalement immunisés à ce jour.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.