01/09/2019 09:20
L’eau constitue une ressource essentielle pour la vie de l’Homme. N’étant cependant pas infinie, elle nécessite une gestion minutieuse et une attention toute particulière.
>>Pour une gestion plus efficace des ressources en eau
>>La gestion de l’eau, un enjeu pour l’avenir

L’eau est omniprésente mais elle n’est pas infinie. Photo: VNA/CVN

Parmi les ressources naturelles nécessaires aux activités humaines, l’eau présente plusieurs caractéristiques et qualités qui la distinguent des autres: elle couvre 70% de la surface de la Terre et est considérée comme un élément vital à la survie de tout être vivant. L’eau est omniprésente mais elle n’est pas infinie. L’usage, la préservation et la gestion de cette manne sont les trois points d’interrogation majeurs auxquels font face les pays du monde, le Vietnam en particulier.

Selon la Banque mondiale au Vietnam, le pays compte près de 3.500 fleuves et rivières et les précipitations s’élèvent à 2.000 mm par an. Les eaux de surface et souterraines sont abondantes. Les fleuves Rouge, Mékong, Thai Binh et Dông Nai alimentent 80% des ressources en eau du pays.

Malgré un réseau dense de fleuves, rivières, étangs, sources et autres lacs, le développement socio-économique rapide du Vietnam épuise peu à peu cette ressource précieuse. Face à ce constat, le pays a récemment pris plusieurs mesures afin de garantir une gestion efficace et une utilisation durable de la ressource.

Protection des eaux, une tâche prioritaire

Le Professeur associé et Docteur Nguyên Hông Tiên, vice-président et secrétaire général de l’Association d’approvisionnement et d’évacuation des eaux du Vietnam, informe que le Département général de l’hydraulique (relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural) a recommandé aux Services de l’agriculture et du développement des provinces et villes d’intensifier leurs mesures pour faire face à la préoccupante question de la sécheresse et des mutations climatiques.

Il est impératif que les localités recensent le volume d’eau nécessaire aux activités quotidiennes et agricoles et qu’elles encadrent les zones menacées par l’aridité afin de concrétiser un plan d’approvisionnement pour ces points chauds.

L’eau potable, élément indispensable aux activités humaines.
Photo: Hông Diêp/VNA/CVN

Sur le long terme, il faudra compter sur des solutions détaillées de protection et d’exploitation durable. Cela nécessitera l’élaboration d’un cadre juridique capable de répondre à la demande de gestion des ressources naturelles du pays. Il s’agit en particulier de l’ajustement des réglementations sur l’exploitation des eaux, l’évacuation des eaux usées dans la nature, la protection des ressources en eau souterraines… Autant de priorités à mettre en œuvre dans le futur.

Au début de cette année, le gouvernement a demandé au ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement de collaborer avec les organes concernés et les localités dans la recherche de ressources en eau dans l’ensemble du pays, afin de lutter contre la sécheresse dans les régions montagneuses et reculées.
 
Besoin d’un schéma directeur

Ce ministère compte déployer un schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux d’ici 2030 et vision 2050, déjà approuvé par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc. D’après le vice-ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, Lê Công Thành, pour assurer une utilisation durable et efficace de ces ressources, le Vietnam doit se concentrer sur les zones en pénurie d’eau et lutter contre la sécheresse, l’intrusion saline et les changements climatiques.

En 2018, le secteur de l’eau a publié les résultats de la recherche effectuée sur l’île de Bach Long Vi, dans la ville de Hai Phong (Nord). En forant deux trous, à une profondeur de 80 m, un volume de 75 m3 d’eau potable par jour peut être obtenu. Cette découverte contribuera à résoudre le manque d’eau propre des habitants insulaires, ainsi qu’à améliorer les conditions de vie de la localité.

Dans l’avenir, ledit ministère continue de renforcer la construction de stations de surveillance de l’utilisation des eaux et de l’évacuation des eaux usées dans la nature. Parallèlement, il exige des localités une amélioration de leur capacité de stockage des eaux et une accélération des projets d’approvisionnement en eau potable, notamment dans les régions les plus touchées par l’aridité.        

         Thu Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Phu Tho organisera son festival de l’ancien village Viêt Le culte de la mère Âu Co est l’un des points d’orgue du festival de l’ancien village Viêt qui aura lieu du 15 au 17 novembre dans la zone touristique Dao Ngoc Xanh, district de Thanh Thuy, province de Phu Tho au Nord.