13/04/2018 23:30
Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a salué jeudi 12 avril la "généreuse donation" de la Chine, qui a permis d'aider 86.000 enfants syriens réfugiés au Liban en âge d'être scolarisés en 2017.

>>L'ONU envisage d'envoyer un nouveau convoi humanitaire en Syrie
>>Syrie : les convois humanitaires de l'ONU entrent dans la Ghouta orientale
 

Au cours de la cérémonie de signature d'un protocole entre l'UNICEF et la Chine, Tanya Chapuisat, représentante de l'UNICEF au Liban, a exprimé sa reconnaissance pour l'achèvement d'un projet chinois d'une valeur d'un million de dollars américains, qui visait à aider les réfugiés syriens scolarisés. En février 2017, le gouvernement chinois a offert à l'UNICEF une aide financière d'1 million de dollars pour lui permettre de soutenir le ministère libanais de l'Education.

Ce financement, destiné à garantir "une couverture éducative à tous les enfants", a servi à offrir des articles essentiels aux enfants réfugiés, dont des vêtements d'hiver et des fournitures scolaires. Wang Kejian, ambassadeur de Chine au Liban, était présent à la cérémonie, et a annoncé que le programme était achevé, et que tous les articles concernés avaient été livrés. Il a également réaffirmé l'engagement durable de la Chine en faveur de l'amélioration de la situation humanitaire des réfugiés syriens.

Mme Chapuisat a expliqué que grâce à la donation chinoise, l'UNICEF avait pu fournir des vêtements et diverses fournitures scolaires aux enfants réfugiés syriens, et avait également pu financer leurs frais de scolarité. Elle a également déclaré que des "kits d'hiver" avaient été livrés à quelque 700 enfants syriens réfugiés dans les zones les plus reculées du Liban au cours de l'hiver.

Mme Chapuisat a souligné que c'était la première fois que l'UNICEF bénéficiait d'une contribution de ce type pour aider des écoliers réfugiés à travers le monde. "Nous espérons que cela a été une expérience positive, car cela a été très utile pour nous, et nous vous remercions au nom de l'UNICEF", a-t-elle ajouté.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

Le sala centenaire de la pagode Chot Le Centre d’études et de méditation bouddhiste khmer de la pagode Chot, aussi appelé sala, fait partie du patrimoine culturel régional. Retour sur son histoire particulière.