28/05/2021 15:50
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déposé jeudi 27 mai une gerbe en l'honneur des plus de 4.000 Casques Bleus qui ont perdu la vie depuis 1948, et a présidé une cérémonie virtuelle au cours de laquelle la médaille Dag Hammarskjold a été décernée à titre posthume à 129 Casques Bleus qui ont perdu la vie en 2020 et au cours du premier mois de 2021.
>>Les forces de maintien de la paix contribuent à la mise en œuvre de la politique étrangère du Parti
>>Le Vietnam condamne les attaques ciblées les Casques bleus

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, lors de la cérémonie en l'honheur des plus de 4.000 Casques Bleus qui ont perdu la vie depuis 1948, le 27 mai. 
Photo : Xinhua/VNA/CVN
Les événements de jeudi 27 mai ont marqué l'observation annuelle de la Journée internationale des Casques bleus, qui tombe le 29 mai.

"Nos Casques Bleus décédés, en uniforme ou en civil, ont perdu la vie en raison d'actes malveillants, dans des accidents ou à la suite de maladies, notamment la COVID-19. Ils venaient de 44 pays différents et de milieux divers, mais étaient unis par un objectif commun : servir notre grande organisation, promouvoir la paix et la sécurité et améliorer la vie de certaines des personnes parmi les plus vulnérables du monde", a-t-il déclaré lors de la cérémonie de remise de la médaille Dag Hammarskjold en l'honneur des 129 Casques Bleus décédés.

"Nous leur sommes à jamais redevables. Je présente mes sincères condoléances à leurs familles et à leurs amis et j'espère que les médailles remises aujourd'hui leur apportent un certain réconfort. Leur sacrifice ultime ne sera pas oublié, et ils seront toujours dans nos cœurs", a déclaré M. Guterres.

Les défis et les menaces auxquels sont confrontés les Casques bleus sont immenses. Ils travaillent dur chaque jour pour protéger certaines des personnes parmi les plus vulnérables du monde, tout en faisant face à la double menace de la violence et d'une pandémie mondiale, a-t-il poursuivi.

Malgré la COVID-19, dans toutes les missions de maintien de la paix de l'ONU, les Casques bleus ne se sont pas contentés de s'adapter pour continuer à remplir leurs tâches essentielles, ils ont également soutenu les efforts nationaux et communautaires de lutte contre le virus, a-t-il dit et d'ajouter : "Je suis fier du travail qu'ils ont accompli".

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le temple Xa Tac, un lieu sacré à Quang Ninh Situé sur les rives de la rivière Ka Long, ville de Mong Cai, province septentrionale de Quang Ninh, le temple Xa Tac est un site attirant de plus en plus de pèlerins.