23/09/2017 16:07
La communauté internationale doit travailler ensemble pour éradiquer la traite des êtres humains qui s'est aggravée dans un contexte de conflits et de pauvreté dans des États fragiles, a déclaré vendredi 22 septembre un responsable de l'ONU.
>>La coopération internationale essentielle contre la traite des personnes
>>L'ASEAN renforce sa lutte contre la traite humaine
>>En écho à la Journée nationale contre la traite des êtres humains

Le XXIe siècle a connu une poussée sans précédent de la traite des êtres humains, selon Yury Fedotov, directeur exécutif du Bureau des UNODC.
Photo : CTV/CVN

Yury Fedotov, directeur exécutif du Bureau des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC), a précisé dans un communiqué publié à Nairobi que le nombre de personnes recrutées dans le cadre du travail forcé et de l'exploitation sexuelle a explosé ces derniers temps.

"Les gens travaillent dans les fermes et les usines, forcés dans le commerce du sexe et trompés vers les bateaux de pêche. La portée des activités forcées est égale au nombre d'endroits où se trouvent les victimes", a indiqué M. Fedotov.

M. Fedotov a exhorté une surveillance intensive associée à l'application de la loi et à la sensibilisation du public pour contenir la traite des êtres humains qui est classée actuellement comme un crime transnational de premier plan.

"Aujourd'hui, nous devons tous être vigilants aux signes de la traite des esclaves moderne : femmes et filles sexuellement exploitées et brutalisées, enfants effrayés devenus mendiants dans les coins des rues et groupes de travailleurs qui vivent de façon misérable sur le lieu de travail. Ceux-ci sont la triste preuve d'un crime qui hante toutes nos sociétés", a déclaré M. Fedotov.

Il a noté que le XXIe siècle a connu une poussée sans précédent de la traite des êtres humains, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord déchirés par le conflit. L'année dernière, les Nations unies ont rassemblé les États membres pour adopter un pacte global visant à protéger les personnes déplacées par les guerres et les difficultés économiques du piège des trafiquants.

M. Fedotov a fait savoir que la mise en œuvre de la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée par les différents pays va revitaliser l'action sur la traite des êtres humains.

"Nous avons les outils pour perturber les réseaux criminels organisés grâce au partage de renseignement, aux opérations conjointes, aux enquêtes financières et à la coordination entre les frontières locales et régionales", a ajouté M. Fedotov.

Xinhua/VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.