30/10/2019 23:44

>>Venezuela : l'ONU dénonce les restrictions à l'accueil des réfugiés

L'ONU et ses partenaires réunis lundi 28 octobre et mardi 29 octobre à Bruxelles pour une conférence internationale de solidarité avec les réfugiés et migrants vénézuéliens se sont engagés à verser 133 millions d'USD supplémentaires pour venir en aide aux personnes touchées par la crise. Lors de cette conférence organisée par l'Union européenne, l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), un "message fort de soutien" a été adressé aux quelques 4,5 millions Vénézuéliens qui ont fui le pays, ainsi qu'aux pays et communautés hôtes en Amérique latine et aux Caraïbes. En outre, l'UE et ses partenaires onusiens, avec la participation de 120 délégations, ont profité de l'occasion pour passer en revue les meilleures pratiques et les réalisations des pays hôtes et mobiliser un soutien international accru en faveur de réponses coordonnées. Dans un communiqué conjoint, l'UE, le HCR et l'OIM se sont notamment félicités de "la remarquable solidarité" des pays d'accueil et ont reconnu "les défis considérables auxquels ils sont confrontés". Tout en reconnaissant le droit souverain des États de gérer leurs frontières, ils ont souligné qu'il importait de préserver l'accès à l'asile, de renforcer les mécanismes permettant d'identifier les personnes ayant besoin d'une protection internationale, de maintenir des politiques d'entrée souples, de continuer à régulariser et à fournir des documents aux réfugiés et migrants vénézuéliens, ainsi que de faciliter le regroupement familial. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Le Parc national de Nui Chua développe l’écotourisme durable Pour promouvoir la valeur des ressources de la biodiversité et des paysages naturels, le Parc national de Nui Chua (province de Ninh Thuân) organisent divers types d'écotourisme dans le cadre du développement de l'écotourisme, selon Trân Van Tiêp, directeur adjoint du comité de gestion du Parc.