03/07/2019 09:56
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, se dit "préoccupé" des informations selon lesquelles l'Iran aurait dépassé les limites autorisées d'uranium faiblement enrichi.
>>Uranium faiblement enrichi : l'Iran "joue avec le feu", avertit Trump
>>L'Iran est prêt à renforcer ses capacités d'enrichissement de l'uranium


Dans un établissement d'enrichissement d'uranium à Ifahan.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, "est au courant des informations selon lesquelles la République islamique d'Iran aurait dépassé les limites de son stock d'uranium faiblement enrichi prévu par le Plan d'action global commun (JCPOA)", a déclaré lundi 1er juillet son porte-parole, Stéphane Dujarric, et se montre "préoccupé" à ce titre.

Il a ajouté que si cette information se vérifiait, elle "n'aidera ni à préserver le plan (JCPOA) ni à sécuriser les bénéfices économiques tangibles pour le peuple iranien. Il est essentiel que cette question, comme les autres liées à l'application de l'accord, soit gérée par le mécanisme établi par le JCPOA".

Selon l'agence de presse officielle IRNA, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a fait savoir lundi 1er juillet que le stock d'uranium faiblement enrichi avait dépassé la limite autorisée des 300 kilos.

M. Zarif, qui s'exprimait à Natanz, une ville du centre de l'Iran qui abrite certains sites nucléaires, a de plus jugé que les signataires européens du JCPOA avaient pris des mesures "insuffisantes" pour garantir les intérêts iraniens prévus dans l'accord, duquel les États-Unis se sont retirés en mai 2018. Le chef de la diplomatie iranien a ensuite déclaré dans un tweet que Téhéran n'avait pas violé cet accord multinational conclu à Vienne en juillet 2015.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Vietjet lance la ligne aérienne Nha Trang - Busan La Compagnie aérienne Vietjet a officiellement lancé sa dernière liaison internationale reliant Nha Trang, la ville balnéaire prisée du Centre du Vietnam, à Busan, la célèbre ville portuaire de la République de Corée.