02/03/2018 09:36
Les Nations unies n'abandonnent pas à appeler à la mise en oeuvre de la résolution 2401 de son Conseil de sécurité réclamant un cessez-le-feu d'au moins 30 jours en Syrie, a affirmé jeudi 1er mars l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura.
>>Ghouta orientale : le chef de l'ONU appelle à arrêter "cet enfer sur Terre"
>>Syrie : 100 civils tués à la Ghouta, l’ONU exige l’arrêt des bombardements
>>Syrie : le pape demande l'arrêt immédiat de la violence

Staffan de Mistura, l'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, lors d'une conférence de presse à Genève. Photo : ONU/CVN

"Nous sommes déterminés et nous le promouvrons constamment", a souligné M. de Mistura lors d'un point de presse à Genève, soulignant que la priorité devrait être accordée à l'accès des convois humanitaire en Ghouta orientale.

Dans la même occasion, Jan Egeland, conseiller spécial de l'ONU sur les questions humanitaires, a estimé que le groupe de travail sur les questions humanitaires, qui s'est réuni régulièrement à Genève, "échoue à nous assister à aider le civils en Syrie".

Il a appelé la Russie, les États-Unis ainsi que d'autres pays qui ont des influences en Ghouta orientale, à aider à faciliter l'accès des convois et l'évacuation des civils. 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi dernier 24 février à l'unanimité la résolution 2401 réclamant un cessez-le-feu d'au moins 30 jours en Syrie qui autoriserait l'accès humanitaire et l'évacuation médicale urgente.

La résolution exige également la levée immédiate des sièges des zones habitées, y compris la Ghouta orientale qui a subi de nombreux bombardements la semaine dernière.

Cependant, presque une semaine après son adoption, la résolution n'ont pas été mise en oeuvre sur place. 

Xinhua/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.