20/09/2017 15:16
Le président de l'Assemblée générale des Nations unies, Miroslav Lajcak, a prononcé mardi 19 septembre son premier discours devant l'Assemblée générale, et a souligné à cette occasion que la paix et la prévention des conflits devraient être au centre du travail des Nations unies.
>>L'accord nucléaire iranien en jeu à l'ONU
>>Clôture d'une conférence de l'ONU avec l'engagement mondial de stopper la désertification

Une réunion de l'Assemblée générale des Nations unies, le 19 septembre à New York.
Photo : AFP/VNA/CVN

La paix et la prévention des conflits doivent être au cœur de tout ce que font les Nations unies. Dans la Charte de l'ONU, le mot "guerre" n'apparaît que cinq fois, tandis que le mot "paix" apparaît 47 fois, a rappelé M. Lajcak.

"L'ONU dépense malheureusement trop de temps et d'argent à réagir aux conflits, et pas assez à les prévenir", a-t-il fait remarquer.

"Nous avons besoin de recentrer nos efforts sur la paix et la prévention des conflits, ce qui est la seule manière de garantir que les Nations unies fassent le travail pour lequel elles ont été créées", a-t-il ajouté.

Les Résolutions sur la Paix durable doivent être l'outil prioritaire de l'ONU, a-t-il affirmé, ajoutant que le principal défi qui se pose aux Nations unies était de renforcer leur réponse aux crises avant qu'elles ne conduisent à l'éclatement ou à la répétition d'un conflit.

L'ONU doit également accorder davantage d'attention aux aspects humains, a déclaré M. Lajcak, dans la mesure où nombreux sont ceux qui "voient la bannière bleue des Nations unies comme le premier signe de sécurité et comme le début du changement".

"Nous avons besoin de cadres de travail viables, qui puissent être appliqués en temps réel par les peuples et pour les peuples", a-t-il ajouté.

Une autre priorité de l'ONU doit être l'Accord de Paris sur le climat, qui montre que le monde entier est prêt à faire des efforts pour améliorer la vie de tous les peuples et pour protéger l'avenir de la planète sur laquelle nous vivons tous, a poursuivi le président.

La lutte contre le changement climatique nécessite des milliers de milliards de dollars pour devenir réalité, ce qui implique davantage d'engagements avec le secteur privé et les institutions financières, a affirmé M. Lajcak.

Le président de l'Assemblée générale a également souligné que plus de 65 millions de personnes avaient été contraintes de quitter leur foyer, ce qui représente un défi supplémentaire pour le monde.

La pauvreté persistante, les inégalités croissantes, les attaques terroristes aveugles et l'aggravation des effets du changement climatique sont des défis mondiaux, auxquels seul un effort collectif pourra répondre, a-t-il ajouté.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.