23/04/2021 19:31
>>Libye : l'ONU salue l'accord d'échange de prisonniers
>>Libye : le chef de l'ONU dénonce un niveau sans précédent d'ingérences étrangères
>>L'ONU appelle à la fin de la violence en Libye 

La Mission d'appui des Nations unies en Libye (MANUL) a exprimé jeudi 22 avril son inquiétude devant la fermeture d'un important terminal pétrolier près de Tobrouk (Est) par la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC). Elle a fait part dans un communiqué de sa "préoccupation" concernant l'arrêt récent de la production de pétrole à Marsa el-Hariga et les indications "selon lesquelles d'autres arrêts pourraient être imminents". "La production ininterrompue de pétrole, ainsi que le maintien de l'indépendance et de l'impartialité de la NOC, demeurent une pierre angulaire essentielle à la stabilité économique, sociale et politique de la Libye", a jugé la MANUL. Pour elle, "il incombe à toutes les parties de veiller à ce que la NOC reste une institution indépendante, technocratique et dotée de ressources suffisantes et d'assurer une gestion transparente et équitable des ressources, comme le prévoit la feuille de route du LPDF (Forum de dialogue politique libyen), afin de lutter contre la corruption. Ceci est d'une importance capitale pour le gouvernement à qui il incombe d'améliorer la fourniture de services de base au peuple libyen". La NOC avait décrété lundi 19 avril l'état de force majeure concernant ce terminal en raison du refus de la Banque centrale de Libye de lui verser les sommes prévues depuis des mois. La suspension des exportations de pétrole depuis Marsa el-Hariga pourrait entraîner des pertes quotidiennes de plus de 118 millions de dinars (26 millions de dollars), a-t-elle averti dans un communiqué.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Quang Ninh se rouvre aux touristes La province de Quang Ninh, qui n’a enregistré aucun nouveau cas de transmission locale du COVID-19 depuis plus d'un mois a décidé de relancer son tourisme.