12/02/2020 16:29
Une délégation du Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) a eu une séance de travail, mardi 11 février, avec les autorités de la ville de Cân Tho, dans le delta du Mékong, sur la coopération dans la mise en œuvre d'un accord mondial sur le climat et l'énergie dans la localité.
>>Dà Nang: conférence-bilan du projet de planification rapide de l’ONU-Habitat

Séance de travail entre une délégation de l'ONU-Habitat et les autorités de Cân Tho (Sud), le 11 février.
Photo : Ngoc Thiên/VNA/CVN

La délégation de l'ONU était conduite par Laids Cea, représentante du Bureau du Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) en Asie-Pacifique.

Elle a informé les autorités locales d'un mémorandum d'accord entre l'ONU-Habitat et le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l'Environnement, du programme de coopération urbaine asiatique, de la Convention mondiale des maires pour le climat et l'énergie (GCoM) et de la coopération de l'ONU-Habitat au sein du cadre de ces documents.

Lors de la signature des engagements d'adhésion au GCoM en février 2019, les autorités de Cân Tho se sont engagées à déployer des politiques et des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, à se préparer aux impacts du changement climatique, à renforcer l'accès à l'énergie durable et à suivre la réalisation de ces objectifs.

Dào Anh Dung, vice-président du comité populaire municipal, a déclaré que la ville mettra en place des autorités urbaines et un plan d'action contre le changement climatique dans le futur.

Il a appelé l'ONU-Habitat à aider la ville à rédiger le plan d'action contre le changement climatique, le programme urbain et les rapports pertinents.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Vietnam suspend l'exemption de visa pour les citoyens sud-coréens Le Vietnam suspendra, après 00h00 samedi 29 février (heure locale), l'exemption de visa pour les citoyens sud-coréens, dans le cadre des efforts visant à prévenir la propagation des maladies causées par le SARS-Cov-19 (COVID-19).