20/05/2022 15:48
La Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) a appelé jeudi 19 mai le Liban et Israël à profiter des réunions tripartites pour trouver des solutions mutuellement profitables aux litiges le long de leur frontière commune.
>>Liban - Israël : la Ligue arabe met en garde contre les tensions à la frontière
>>Les États-Unis déplorent l'impasse dans les négociations Liban - Israël

Un navire de l'ONU dans le bourg de Naqura, au Liban, à proximité de la frontière avec Israël. Photo : AFP/VNA/CVN

Une réunion tripartite s'est tenue jeudi 19 mai à Ras Al Naqoura, au Liban, avec la participation de la FINUL et de hauts officiers libanais et israéliens.

Aroldo Lazaro Saenz, le chef de la FINUL, a souligné que les réunions tripartites étaient "considérées par le Conseil de sécurité de l'ONU comme un outil vital pour désamorcer les tensions et éviter les erreurs de calcul". M. Saenz a déclaré que son objectif était "de parvenir à des résultats constructifs", grâce à cette structure tripartite et aux autres mécanismes de liaison et de coordination de la FINUL.

Il a également appelé les parties concernées à déplacer les points de marquage le long de la Ligne bleue, comme il a été précédemment convenu. Ce mécanisme tripartite a été établi immédiatement après la guerre de 2006 pour coordonner le retrait des troupes israéliennes du Sud du Liban et le transfert du contrôle de la zone aux forces armées libanaises par l'intermédiaire de la FINUL.

Il constitue à présent une plateforme qui permet aux deux armées de conclure des accords pragmatiques sur diverses questions litigieuses et de renforcer la confiance mutuelle. 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.