19/09/2018 11:23
>>Le PM libyen et un envoyé de l'ONU discutent des moyens de faire cesser la violence à Tripoli
>>Fragile cessez-le-feu en Libye, sans solution pérenne à l'horizon

La Mission d'appui des Nations unies en Libye (MANUL) a condamné mardi 18 septembre les nouvelles violences qui se sont produites dans la capitale, Tripoli, exhortant les différentes parties à respecter l'accord de cessez-le-feu. Dans un communiqué, elle souligne "qu'il ne sera pas possible d'avancer dans le processus de réformes tant que les violences se poursuivront et que les habitants de Tripoli, qui sont originaires de toute la Libye, en paieront le prix le plus lourd". Des affrontements ont éclaté mardi matin 18 septembre dans le Sud de la ville, entraînant des coupures de courant dans le Sud et l'Ouest du pays, a-t-on indiqué de source sécuritaire au ministère de l'Intérieur. Des témoins ont fait état d'explosions et d'échanges de tirs en différents endroits de Tripoli, forçant des civils à fuir leurs habitations. La MANUL a récemment négocié un cessez-le-feu entre les parties au conflit qui a provisoirement mis un terme à des combats qui ont fait 78 morts et 210 blessés. De récents affrontements ont opposé les forces du gouvernement d'union nationale à une milice baptisée 7e brigade à Tarhouna, une ville située à quelque 80 km au Sud-Est de Tripoli.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.