24/10/2018 11:24
Faire de l’Organisation des Nations unies (ONU) une organisation pour tous: une force mondiale fondée sur des responsabilités partagées au service de sociétés pacifiques, équitables et durables. Une mission à poursuivre.
>>Le Vietnam participe aux opérations de maintien de la paix, une noble mission humanitaire
>>Le Vietnam soutient le rôle central de l’ONU
>>L’ONU salue le rôle positif du Vietnam aux forums multilatéraux

Créée il y a 73 ans (24/10/1945-24/10/2018), l’ONU se réaffirme comme une organisation à la portée universelle qui œuvre pour la paix et le développement de l’Humanité. De 51 pays membres en 1945, l’ONU compte désormais 193 membres.



Revenons quelques années en arrière: le 26 juin 1945, la Seconde Guerre mondiale est finie dans une Europe en ruine tandis que la guerre continue de faire rage dans le Pacifique. La Charte des Nations Unies est signée ce jour-là à San Francisco par la France, l’URSS, les États-Unis, le Guatemala et cinquante autres États. Ensemble, ils adhèrent aux quatre principes qui régiront la future Organisation des Nations unies à venir: le maintien de la paix dans le monde, le développement de relations amicales entre les pays, la mise en place de la coopération internationale en encourageant notamment le respect des droits de l’homme puis la centralisation des nations vers des objectifs communs.

La Charte entre en vigueur le 24 octobre 1945, marquant officiellement la création de l’ONU. Cette organisation est censée réussir là où la précédente Société des Nations (SDN) avait échoué, à savoir empêcher un nouveau conflit mondial de détruire la planète. Pour cela, elle instaure un Conseil de sécurité avec cinq membres permanents (France, Etats-Unis, URSS, Royaume-Uni, Chine) afin de régir le monde et permettre à l’organisation d’atteindre son objectif.

Le Vietnam veut devenir
un partenaire fiable pour tous les pays


Membre de l’ONU depuis septembre 1977, le Vietnam accorde une importance de premier ordre à cette tribune internationale. Le gouvernement vietnamien soutient énergiquement les efforts de l’ONU dans le règlement des crises économiques, sociales, culturelles et humanitaires. Les relations avec l’ONU sont une priorité dans la politique extérieure du Vietnam. Le pays adhère aux objectifs et aux principes définis dans la Charte de l’ONU. Il soutient aussi énergiquement le rôle central de l’ONU dans le maintien de la paix, de la sécurité, de la coopération et dans la gestion des questions mondiales.  

Le gouvernement vietnamien a signé avec l’ONU un plan d’action impliquant 18 institutions onusiennes qui se sont matérialisées entre 2017 et 2021. Le pays a également adopté un plan national de mise en œuvre de l’agenda de l’ONU sur le développement durable jusqu’en 2030. En ce qui concerne le développement, le Vietnam a mis en œuvre avec succès les objectifs du Millénaire. Actuellement, le pays s’attache à appliquer l’agenda 2030 du développement durable, l’accord de Paris sur le climat et l’initiative des Nations Unies sur la résilience aux phénomènes El Niño et La Niña. Le Vietnam et l’ONU ont signé le 5 juillet dernier un plan stratégique (OSP – One Strategic Plan) entre le gouvernement vietnamien et 18 organes onusiens pour la période entre 2017 et 2021. Cet engagement illustre la volonté du Vietnam de s’impliquer dans le développement durable.

Dans les temps à venir, le Vietnam continuera de contribuer activement au maintien de la paix, de la stabilité et au développement durable dans le monde.

Membre de plusieurs organes onusiens, le Vietnam fut élu au Conseil de sécurité (mandat 2008-2009), au Conseil économique et social (1998-2000 et 2016-2018), au Conseil des droits de l’Homme (2014-2016). Il participe aujourd’hui au Conseil exécutif de l’UNESCO (2015-2019) ainsi qu’à la Commission du droit international (2017-2021). Hanoï a contribué et continue de contribuer aux piliers de coopération de l’ONU. De plus en plus dynamique et active, la ville participe aux activités onusiennes ainsi qu’à l’élaboration et l’application des conventions internationales. Le Vietnam a la volonté de promouvoir les principes fondamentaux du droit international et de la Charte de l’ONU dans le traitement des conflits et des différends internationaux par la voie pacifique. Une mise en œuvre qui s’effectue sur la base du respect de l’indépendance, de la souveraineté nationale et de l’intégralité territoriale, du principe de non-ingérence dans les affaires intérieures, de l’interdiction du recours à la force et de la menace d’y recourir.

Aussi, le pays a joué un rôle important dans le désarmement militaire, dans la lutte contre la prolifération des armes, et notamment des armes nucléaires et de destruction massive. En tant que membre du Conseil des droits de l’Homme de 2014 à 2016, le Vietnam a eu des contributions tangibles à la promotion du dialogue et de la coopération, au renforcement de l’efficacité et de la transparence dans le travail. Il a observé sérieusement ses devoirs et présenté de nouvelles idées pour protéger les droits des personnes à mobilité réduite et lutter contre la traite humaine. Par ailleurs, il participe activement aux opérations de maintien de la paix de l’ONU et au fonctionnement de l’hôpital militaire ambulant niveau 2 au Soudan du Sud.

Le groupe Asie-Pacifique à l’ONU a désigné le Vietnam comme le seul candidat de la région au poste de membre non-permanent de l’ONU pour le mandat 2020-2021. L’occasion pour le Vietnam de revenir pour la deuxième fois au sein de l’organe le plus important de l’ONU chargé de maintenir la paix et la sécurité internationale. Grâce à l’ONU, le pays cherche à devenir un partenaire fiable aux yeux de tous lui permettant de créer une passerelle avec ses partenaires. Jamais le système multilatéral dont l’ONU est le cœur n’a été autant en crise, marqué par des tensions et des conflits à travers le monde. Le partenariat Vietnam -  ONU est le modèle d’une coopération dynamique et positive.  

Thê Linh/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Voyage en solo, un marché prometteur pour le tourisme Aujourd’hui, voyager seul est un choix très plébiscité par les jeunes. Cependant, afin de mieux répondre aux besoins de ces clients nomades, les voyagistes se doivent d’améliorer leurs services.