21/02/2019 18:49
>>Quatre militaires indiens tués dans une fusillade au Cachemire
>>Le bilan de l'attentat commis au Cachemire sous contrôle indien monte à 40 morts

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a appelé mardi 19 février l'Inde et le Pakistan à prendre des mesures pour désamorcer les tensions à la suite d'un attentat dans la région du Cachemire qui a causé la mort de dizaines de membres des forces de sécurité indiennes, selon un communiqué de l'ONU. "Le secrétaire général suit avec beaucoup d'inquiétude la situation en Asie du Sud", a déclaré le porte-parole du secrétaire général, Stéphane Dujarric, dans un communiqué de presse au sujet de l'attaque terroriste du 14 février au Cachemire sous contrôle indien. L'attentat a tué 40 membres d'une force paramilitaire. New Delhi a accusé Islamabad d'être responsable de ce drame, ce que le Pakistan a rejeté. M. Guterres a réitéré sa ferme condamnation de l'attaque et a souligné qu'il était essentiel que les auteurs d'actes terroristes soient traduits en justice rapidement. Dans le même temps, le secrétaire général a lancé un appel pressant aux gouvernements indien et pakistanais pour qu'ils fassent preuve de la plus grande retenue pour que la situation ne se détériore pas davantage. "Le secrétaire général est convaincu que tous les problèmes difficiles peuvent être résolus de manière pacifique et satisfaisante par le biais d'un engagement mutuel constructif", a déclaré le porte-parole.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam