22/12/2018 16:15
>>Yémen: trêve fragile à Hodeida en attendant les observateurs de l'ONU
>>Yémen: la coalition somme l'ONU d'agir pour éviter un effondrement de la trêve
>>Yémen: la trêve vouée à l'échec si les violations par les opposants perdurent

Le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé vendredi 21 décembre l'accord conclu entre le gouvernement du Yémen et les dirigeants du mouvement d'opposition Houthi lors des récents pourparlers soutenus par l'ONU en Suède, et a autorisé le déploiement d'une équipe préparatoire chargée de faciliter le suivi et la mise en œuvre de l'accord de Stockholm. Cet accord conclu à l'issue des premiers pourparlers entre les parties belligérantes en plus de deux ans, prévoit un cessez-le-feu dans la ville portuaire d'Hodeïda par où transite près de 80% de la nourriture, de l'aide médicale et du carburant du Yémen. En adoptant à l'unanimité la résolution 2451 (2018), le Conseil de sécurité a insisté pour que toutes les parties respectent pleinement le cessez-le-feu convenu pour le gouvernorat d'Hodeïda, ainsi que l'engagement de redéployer leurs forces aux emplacements convenus à l'extérieur de la ville et des zones portuaires "dans les 21 jours suivant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu". La résolution exhorte également les parties à "s'engager de manière constructive, de bonne foi et sans conditions préalables" avec Martin Griffiths, l'envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, notamment en œuvrant à la stabilisation de l'économie touchée par la guerre et à la réouverture de l'aéroport de Sanaa ainsi que l'engagement de prendre part à une nouvelle série de pourparlers de paix en janvier 2019.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.