07/02/2018 15:52
De hauts responsables des Nations unies en Syrie ont mis en garde mardi 6 février contre la grave crise humanitaire qui frappe plusieurs régions du pays et ont appelé les belligérants à cesser immédiatement les combats pour que l'aide puisse atteindre les personnes dans le besoin.

>>Syrie: pause humanitaire de dix heures vendredi 4 novembre à Alep
>>Syrie : Moscou annonce une "trêve humanitaire" pour jeudi à Alep
>>Syrie : Washington dénonce des "crimes de guerre", Paris défend un texte à l'ONU
 

Un Syrien fuit avec un enfant dans la localité de Saqba, le 6 février en Syrie.
Photo : AFP/VNA/CVN


"L'équipe humanitaire des Nations unies en Syrie met en garde contre les terribles conséquences de la crise humanitaire dans plusieurs régions du pays", ont déclaré le Coordonnateur résident et l'humanitaire des Nations unies et des représentants d'agences onusiennes en Syrie dans un communiqué de presse.

Face à cette situation, ils ont appelé à "une cessation immédiate des hostilités pendant au moins un mois dans toute la Syrie pour permettre la fourniture de l'aide humanitaire, l'évacuation des malades et des blessés critiques, et l'allégement des souffrances de la population, dans la mesure du possible".

Par ailleurs, la Commission d'enquête internationale indépendante sur la Syrie mandatée par l'ONU a exprimé sa profonde préoccupation face à l'escalade de la violence dans le gouvernorat d'Idlib et dans la Ghouta orientale. Depuis le début de l'année, l'augmentation de la violence à Idlib a entraîné une nouvelle recrudescence des déplacements, avec plus d'un quart de million de civils qui auraient fui les combats, selon des informations reçues par la Commission.

"Ces rapports sont extrêmement troublants et ridiculisent les soi-disant 'zones de désescalade' destinées à protéger les civils contre ces bombardements", a déclaré le président de la commission d'enquête, Paulo Pinheiro. "Les parties prenantes à ce conflit ne respectent pas leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, y compris leur obligation absolue de s'abstenir d'attaques contre les installations et le personnel médicaux", a ajouté M. Pinheiro. 

 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.