18/07/2018 22:24
>>Myanmar: sept groupes armés s’engagent à maintenir des négociations de paix avec le gouvernement
>>Le chef de l'ONU félicite le Bangladesh "d'avoir ouvert ses frontières" aux réfugiés rohingyas

Les Nations unies ont appelé mardi 17 juillet à un renforcement de l'aide internationale aux réfugiés rohingyas et à leurs communautés d'accueil au Bangladesh. Christine Schraner Burgener, envoyée spéciale du secrétaire général de l'ONU pour le Myanmar, a souligné la nécessité d'une aide internationale accrue pour les réfugiés et leurs communautés d'accueil, afin de trouver une solution aux "conditions très dures" auxquelles ils continuent d'être confrontés. L'envoyée spéciale vient d'achever sa première visite officielle au Bangladesh, qui a eu lieu du 14 au 16 juillet. À Dacca, elle a rencontré la Première ministre Sheikh Hasina, ainsi que la communauté diplomatique locale et l'équipe de l'ONU au Bangladesh. "La crise actuelle nécessite une solution politique capable de s'attaquer aux problèmes de fond", a déclaré l'envoyée spéciale dans une note. À Cox's Bazar, elle a notamment visité plusieurs vastes camps de réfugiés, et a entendu les récits des réfugiés au sujet des "atrocités inimaginables" commises dans l'État Rakhine. L'envoyée spéciale a été "profondément émue" par les histoires personnelles des réfugiés et par la force dont ceux-ci font preuve. Elle a informé ses interlocuteurs du déroulement de ses récentes visites au Myanmar, et a rappelé l'importance des principes des Nations unies, comme la promotion et la défense des droits de l'Homme.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.