29/03/2019 15:56
Le Conseil de sécurité est appelé vendredi 29 mars à voter une résolution prolongeant le mandat des Casques bleus en République démocratique du Congo, MONUSCO, jusqu'au 20 décembre avec des effectifs inchangés, selon le projet de texte diffusé jeudi 28 mars.

>>Le chef de l'ONU nomme un nouveau commandant de la force de la MONUSCO
>>Dmitri Titov à la tête d'une enquête sur les récentes attaques contre des Casques bleus au Congo

Des Casques bleus de la MONUSCO, en République démocratique du CongoPhoto : AFP/VNA/CVN

Le texte prévoit une extension de la mission "jusqu'au 20 décembre 2019" et souligne que le Conseil de sécurité "a l'intention de revoir ce mandat sur la base d'une révision stratégique" commandée au secrétaire général Antonio Guterres et qui est attendue "au plus tard le 20 octobre 2019".

Il est nécessaire "de transférer progressivement les tâches accomplies par la MONUSCO" principalement au gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) afin "de permettre une sortie durable et responsable de la MONUSCO" du pays, "basée sur l'évolution positive de la situation sur le terrain", précise le texte.

"Le plafond des effectifs autorisés" pour la MONUSCO reste à "16.215 militaires, 660 observateurs militaires, 391 policiers et 1.050 policiers spécialisés", indique le projet. Si le Conseil de sécurité entérine cette résolution comme c'est probable, il ne suivrait pas les recommandations d'un récent rapport d'Antonio Guterres proposant une réduction d'environ 2.000 membres de la MONUSCO.

Rien n'empêche les responsables de la MONUSCO de réduire leurs effectifs de 2.000 membres s'ils considèrent pouvoir faire leur mission avec moins de monde. Pas besoin d'une autorisation du Conseil de sécurité pour cela, explique un diplomate sous couvert d'anonymat.

"Si le Conseil de sécurité estimait cependant nécessaire de maintenir la MONUSCO à son niveau d'effectifs actuel, il est impératif de prévoir des ressources adéquates pour permettre à la mission de remplir ses fonctions", avait averti dans son rapport Antonio Guterres.

Son organisation est confrontée à des problèmes financiers en raison d'une baisse de la contribution américaine et de retards de paiement par plusieurs de ses membres. Le secrétaire général s'était aussi prononcé pour un renouvellement du mandat de la MONUSCO pour un an, mais le projet de résolution ne prévoit que neuf mois supplémentaires.

Les Nations unies sont présentes en RDC depuis une vingtaine d'années et la Monusco représente l'une de ses missions actuelles les plus importantes et les plus coûteuses. Son budget annuel est d'environ 1,11 milliard de dollars. 


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.