18/12/2018 11:33
Les Nations unies et l'Autorité palestinienne ont lancé lundi 17 décembre un appel de fonds de 350 millions de dollars pour venir en aide à 1,4 million de Palestiniens vivant dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.
>>Le gouvernement israélien annonce qu'il continuera à construire des colonies en Cisjordanie
>>Palestine: le Croissant-Rouge turc envoie 8,5 tonnes de médicaments à Gaza

Une Palestinienne reçoit le soutien humanitaire à la bande de Gaza, le 4 septembre. Photo: AFP/VNA/CVN

Les 350 millions de dollars ont été sollicités pour 2019 dans le cadre du Plan de réponse humanitaire pour le territoire palestinien occupé. Le financement doit permettre de fournir des denrées alimentaires de base, une protection, des soins de santé, des abris, de l'eau et des installations sanitaires aux personnes les plus dans le besoin.

"La situation dans le territoire palestinien occupé continue de se détériorer, empêchant les Palestiniens d'avoir accès aux soins de santé, à une eau salubre et à des moyens de subsistance", a déclaré Jamie McGoldrick, coordinateur humanitaire pour le territoire palestinien occupé.

"Notre plan pour 2019 privilégie l'assistance aux personnes considérées comme ayant le plus besoin de protection, de nourriture, de soins de santé, d'un abri, d'eau et d'assainissement", a souligné M. McGoldrick, en précissant: "Mais il reste encore beaucoup à faire et nous sommes prêts à en faire plus en cas d'amélioration du financement et de l'espace opérationnel".

Selon des sources onusiennes, environ 77% des fonds demandés sont destinés à Gaza où la situation humanitaire déjà désastreuse s'est aggravée depuis le 30 mars 2018.

Plus de 150 Palestiniens ont été tués et plus de 10.000 autres blessés lors de manifestations de la "Grande marche du retour" face aux forces israéliennes. La situation humanitaire a également empiré en raison du blocus prolongé d'Israël, des divisions politiques palestiniennes internes et des récurrentes escalades des hostilités.

En Cisjordanie, l'appui portera principalement aux familles vulnérables vivant dans la zone C de Jérusalem-Est et du quartier H2 d'Hébron.

Deux zones où les restrictions en matière d'accès et de planification, ainsi que la violence croissante des colons dans un contexte d'expansion des colonies ont été la source d'importants besoins humanitaires et risquent d'aboutir au transfert forcé de Palestiniens, selon les mêmes sources.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.