07/02/2020 22:57
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a noté que le Vietnam gérait "très bien" l’épidémie du nouveau coronavirus (nCoV), a déclaré le vendredi 7 février le représentant de l’OMS au Vietnam, Park Ki-Dong, au sujet des efforts du Vietnam dans la lutte contre la propagation de la maladie.
>>La vigilance s’accroît pour faire face au 2019-nCoV
>>Le Vietnam a réussi à cultiver et à isoler les souches du nCoV

Des souches du nouveau coronavirus (nCoV) sont cultivées et isolées par l'Institut national d'hygiène et d'épidémiologie.
Photo : VNA/CVN

Dans une interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA), le responsable a également souligné que le Vietnam avait activé le système de réponse "tout au début de l’épidémie", ajoutant que le pays avait renforcé le système de test ainsi que le partage d’informations pertinentes.

À propos de la capacité du Vietnam à isoler avec succès le virus, Park Ki-Dong a déclaré que l’OMS avait pris note et hautement apprécié la capacité de l’Institut national d’hygiène et d’épidémiologie du Vietnam dans ce travail. "Cela démontre que le Vietnam possède un très solide système de laboratoires d’infection", a-t-il ajouté.

Le responsable a averti que dans les temps à venir, il pourrait avoir de nombreux cas au Vietnam ainsi que dans d’autres pays, et le Vietnam doit maintenir sa vigilance, sa supervision et sa préparation contre l’épidémie. La population doit suivre les conseils de l’OMS et garder sa santé, tandis que les pays devraient partager les informations en temps opportun, a-t-il souligné.

L’Institut national d’hygiène et d’épidémiologie du Vietnam a annoncé avoir réussi à cultiver et à isoler les souches du nouveau coronavirus en laboratoire. Cela facilitera le dépistage rapide des infections à ce virus et des cas suspects.
L’OMS a annoncé jeudi 30 janvier que le coronavirus apparu en Chine et qui s’est étendu à plusieurs pays dans le monde constitue "une urgence de santé publique de portée internationale".

L’épidémie de pneumonie virale a contaminé 31.161 personnes en Chine continentale dont 636 mortellement, selon un dernier bilan officiel. Dans le reste du monde, 240 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires dont deux mortels, à Hong Kong et aux Philippines. 
 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances