09/12/2020 17:22
>>Vaccination lancée au Royaume-Uni, un premier vaccin adoubé par The Lancet
>>Coronavirus : le point sur la pandémie

Seules des mesures de santé publique, et non les vaccins, peuvent prévenir une nouvelle vague de l'épidémie de COVID-19, a averti mardi 8 décembre l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette recommadation a été faite alors que les premiers vaccins sont administrés au Royaume-Uni. "Les vaccins sont un outil formidable, ils seront très utiles, mais l'effet du vaccin pour fournir une sorte de barrière immunitaire est encore loin", a déclaré la porte-parole de l'OMS, Margaret Harris, lors d'une conférence de presse à Genève. "Ce qu'il faut faire pour éviter une augmentation, une hausse, un rebond, une poussée ou quel que soit le nom que vous lui donnez, ce sont les mesures de santé publique", à savoir la distanciation physique, le lavage des mains, l'identification de chaque cas et de chaque contact, a-t-elle précisé. Selon les rapports des médias, le Royaume-Uni a lancé mardi 8 décembre sa campagne de vaccination contre la COVID-19, devenant le premier pays européen à commencer à inoculer sa population contre l'infection du nouveau coronavirus.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.