25/08/2021 22:16
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déploré mardi 24 août les "inégalités choquantes d'accès aux vaccins" contre le COVID-19, à l'ouverture d'une réunion annuelle virtuelle des ministres de la Santé du continent africain.
>>Le manque de vaccins en Afrique est "inacceptable", selon la BM
>>L'Afrique recense près de 4.580.000 cas confirmés de COVID-19
>>Afrique : le nombre de cas confirmés dépasse les 4,26 millions

Des doses de vaccins contre le COVID-19 livrées par le dispositif Covax à l'aéroport de Khartoum, le 5 août au Soudan. Photo : AFP/VNA/CVN

"Dans le monde, 140 pays ont vacciné au moins dix pour cent de leur population, mais sur notre continent, seuls quatre pays ont pu atteindre cet objectif, en raison des inégalités choquantes d'accès aux vaccins", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS. Selon lui, "la crise liée au vaccin illustre la faiblesse fondamentale aux racines de la pandémie : le manque de solidarité mondiale et de partage – partage d’informations et de données, d’échantillons biologiques, de ressources, de technologie et d’outils".

Afin de renforcer la solidarité mondiale, le directeur général de l'OMS a appelé les pays africains à soutenir "un traité international ou tout autre instrument légal permettant d’améliorer la coopération internationale" en matière de riposte à la pandémie. Ce traité pourrait être discuté en novembre lors d'une session spéciale de l’Assemblée mondiale de la Santé.

"Le dispositif Covax a livré 40 millions de doses de vaccin aux pays africains, ce qui ne représente qu'une petite fraction des doses nécessaires pour protéger les populations du continent contre les risques de maladie grave et de décès liés au COVID-19", a également souligné Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. "Nous regrettons profondément les retards et les difficultés à respecter les accords en raison d'imprévus survenus au cours de la pandémie. Nous avons tiré de nombreuses leçons", a-t-elle poursuivi.

En effet, l'épidémie de COVID-19 représente "à la fois une opportunité et un rappel frappant du besoin de repenser les systèmes qui renforcent l’équité, et d’investir davantage dans le développement d’un monde plus sain et plus juste".

Outre la riposte au COVID-19, cette "71e session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique", prévue sur trois jours, doit aussi se pencher sur la lutte contre "toutes les formes de polio", contre le cancer du col de l’utérus, la tuberculose, le VIH, les infections sexuellement transmissibles, l’hépatite, la méningite.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.